Chronique de Emma Strack du 30 septembre 2013
Chronique de Emma Strack du 30 septembre 2013

Insolites du Net : des aveugles pour palper et détecter des tumeurs des seins

De la beauté et des corps parfaits, la nouvelle campagne d'"Octobre Rose", des applications consacrées à l'accompagnement de la prise de médicaments et les dangers de la vente de médicaments en ligne... C'est l'actualité insolite de la santé sur le Net, par Emma Strack.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Encourager la vente en ligne de médicaments, mais lutter contre les faux 

La vente de médicaments en ligne est autorisée en France depuis le début de l'année et à une condition bien stricte : faire partie des pharmacies autorisées à vendre sur Internet. Pour vous aider à faire le tri, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a lancé une campagne d'information, qui repose notamment sur les grandes lignes d'une réglementation.

On vous rappelle par exemple que vous ne pouvez acheter en ligne que des médicaments ne faisant pas l'objet de prescriptions. Vous trouverez également la liste des pharmacies autorisées à vendre en ligne pour éviter les confusions. Vous avez maintenant accès à une base de données des médicaments, qui reprend notamment les bons usages de ces derniers commercialisés depuis deux ans en France.

L'objectif de cette campagne est finalement de promouvoir la vente en ligne tout en luttant contre les faux médicaments. C'est un exercice acrobatique puisqu'Internet est un parfait terrain de jeu pour les contrefaçons de médicaments. D'après l'OMS, un médicament sur deux circulant en ligne serait une contrefaçon. L'alliance européenne pour un accès à des médicaments sûrs, qui est une association de labos, avance le chiffre de 62% de contrefaçons, près de deux médicaments sur trois.

  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé
    - Médicaments.gouv.fr
    Le médicament n'est pas un produit comme les autres, il contient des substances actives qui ont des effets sur votre organisme. Il est là pour soigner, mais s'il est mal utilisé, il peut être dangereux. Suivez la prescription de votre médecin ou les conseils de votre pharmacien.

Un de ces labos propose une vidéo sur le sujet. Le Viagra® ou le Cialis® sont en ligne de mire, et ils font partie des médicaments contrefaits, comme d'autres médicaments pour la perte de poids, le traitement du sida ou du diabète... Il en existe des centaines et des centaines ! Ce qui est grave, c'est que les produits contrefaits, au mieux n'ont pas de principe actif, mais du coup ne vous soignent pas. Au pire, ils sont constitués d'un mélange de produits toxiques et là, vous risquez pour votre vie. Soyez donc vigilants, et n'achetez que sur les sites autorisés.

Des applications sur l'accompagnement de la prise de médicaments

Les prix peuvent grimper très vite pour les applications autour des médicaments. Voici une sélection sur leur utilité et leur facilité d'utilisation.

1) Le journal des médicaments

Il ne s'agit pas que de médicaments puisque vous consignez vos mesures : poids, taille, pression artérielle… ainsi que tous les médicaments que vous prenez et les douleurs provoquées ou d'éventuels effets indésirables. Le but, c'est vraiment de tenir un journal pour ensuite pouvoir le partager avec votre médecin. C'est pratique, mais sans grande valeur ajoutée. Note de 11/20

2) Vidal Mobile

Vous connaissez Vidal, cette sorte de base de données exhaustive des médicaments, il existe maintenant l'application qui va avec. Pour l'annuaire des médicaments, c'est sur abonnement et c'est très cher : 30 euros pas an. Il y a cependant un volet gratuit très intéressant sur les interactions médicamenteuses. Normalement cela concerne  les professionnels mais on peut y accéder.

Vous pouvez donc composer votre prescription virtuelle, et voir si les produits ne font pas bon ménage. Il y a également des infos sur l'actualité des médicaments pour savoir s'ils sont compatibles avec la conduite et d'éventuelles alternatives thérapeutiques. C'est riche, facile d'utilisation et évidemment bien documenté. Note de 17/20

  • iTunes
    - Vidal mobile
    Portail VIDAL mobile regroupant des contenus payants (sur abonnement) et des contenus gratuits.

3) Pilulier virtuel, pour ne pas oublier de prendre ses médicaments

Il en existe beaucoup : rappel médicament, ma pilule, Pil à l'heure, etc… À chaque fois, c'est la même logique : vous entrez l'heure à laquelle vous devez prendre votre médicament, avec parfois des options si c'est pendant le repas, quotidien ou mensuel, etc… et l'appli sonne au moment indiqué pour vous rappeler de prendre votre médicament. C'est comme un réveil et comme tous les smartphones sont équipés de la fonction réveil, avec des options sur la régularité et plusieurs programmations possibles cette application n'apporte pas grand-chose en plus. Note de 9/20.

  • iTunes
    - Rappel médicament
    La prise d'un médicament qui n'est pas à l'heure (plus d'une heure trop tôt ou plus d'une heure trop tard) sera marquée en rouge dans l'historique, sur la page "détail d'historique". Amélioration de l'envoi de la liste de médicaments par courrier électronique.

Récapitulatif :

- Le grand gagnant, le Vidal mobile
 avec les interactions médicamenteuses.
- Le 
Journal des médicaments, pour consigner vos données et les avoir dans la poche quand vous voyez le médecin.
- Rappel médicament comme pilulier virtuel.

Palpation aveugle et... auto-palpation

Le mois d'octobre commence avec une campagne "Octobre rose" pour sensibiliser à la question du cancer du sein. Un mois placé sous le signe de la prévention, et qui dit prévention dit dépistage et, entre autre, palpation. C'est l'une des missions de votre gynécologue, pendant une consultation.

En Allemagne, un gynécologue a monté une structure dans laquelle il embauche et forme des personnes à la palpation, mais pas n'importe quelles personnes : des aveugles ! Partant du principe que ces femmes ont une plus grande sensibilité des doigts, le gynécologue, Franck Koffman, explique qu'elles pourraient dépister des tumeurs plus petites, de 5 mm alors qu'un médecin voyant ne peut pas détecter une tumeur en dessous de 10 mm.

  • Discovering Hands (en allemand)

    Pour la prévention du cancer du sein, un gynécologue embauche et forme des personnes aveugles à la palpation des seins !

On trouve aussi en ligne des renseignements pour faire son auto-palpation.

Le royaume des défilés de la beauté et des corps parfaits…

Sur Internet, deux artistes dénoncent tous ces diktats et les recours trop fréquents à la chirurgie plastique. Le premier est photographe : Marc Erwin Babej a consacré une série intitulée Mask of perfection à la beauté des femmes. Des femmes belles au naturel, qu'il a soumis au bistouri virtuel d'un chirurgien plastique. Les petites marques aperçues sur ces portraits correspondent à ce que les normes de chirurgie plastique auraient modifié, les défauts corrigibles, pour aller dans le sens des standards de beauté. Injections de botox et rétrécissement du nez, par exemple.

  • Marc Erwin Babej (en anglais)
    Mask of Perfection
    se concentre sur la relation complexe et ambivalente entre la beauté que nous percevons subjectivement d'une part, et scientifique, basée sur la géométrie du chirurgien plastique d'autre part.

Une femme, designer américaine d'origine chinoise, a choisi le second degré pour dénoncer des diktats de beauté. Elle propose à la vente un masque qui répond aux critères de beauté qui font rêver les Asiatiques, mais sans passer par la case botox, notamment par l'agrandissement des yeux et le redressement du nez. Il est vendu 400 dollars, présenté comme le début de votre nouvelle vie ! Evidemment, il s'agit d'une blague.

  •  Uniface mask (en anglais)
     Des masques qui répondent aux critères de beauté qui font rêver les Asiatiques.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :