1. / Grossesse - Enfant
  2. / Grossesse
  3. / Grossesse tardive

Ch@t : Grossesses tardives

Ch@t du 18 novembre 2010 Avec les réponses des docteurs Sylvie Epelboin, Elie Azria et Marie-Claude Benattar, gynécologues-obstétriciens.

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : Grossesses tardives
Ch@t : Grossesses tardives
Sommaire

Les réponses du Dr Sylvie Epelboin

  • Je présente un tableau d'endométriose très développé (23 ans), les médecins me poussent à songer à une grossesse rapidement afin d'éviter les risques d'une grossesse tardive vu ma pathologie... Mais je ne me sens pas prête (étudiante) et je n'en ai pas du tout envie ! Comment réagir et quoi penser ?

Bien évidemment, c'est votre choix ! Et si effectivement le fait d'avoir une endométriose indique que, quand vous aurez l'envie et le futur papa, il vaut mieux ne pas tarder, à 23 ans vous avez le temps ! Rassurez-vous.

Si ce traitement est nécessaire, il peut être conservé sous condition d'accord du gynécologue et du médecin qui vous suit pour cela. Dans tous les cas, la réponse ne peut se faire qu'en fonction de votre état et des médicaments en question.

  • A ma naissance ma mère avait 42 ans, j'ai été enceinte (5ème grossesse) à 51 ans (IVG). Mes enfants auront-ils ces mêmes prédispositions ? Je précise que j'ai 54 ans, ne suis pas ménopausée. Ma mère aurait été ménopausée à 60 ans. Est-ce que cela risque d'être pareil pour moi ? Y a t-il un risque pour ma santé ?

Oui, il y a un certain facteur génétique qui détermine les cycles, l'âge aux premières règles et à la ménopause. Une ménopause tardive ne représente pas un souci.

Non, et à l'inverse cela ne joue pas négativement sur la réserve.

  • J'ai 37 ans et une réserve ovarienne en baisse, après 3 échecs FIV, ai-je encore une chance avec une 4ème FIV ou dois-je m'orienter sur le don d'ovocytes ?

C'est difficile de vous répondre hors détails. Si l'équipe qui vous suit vous propose une 4ème tentative, c'est qu'elle croit encore au succès. Vous devez cependant savoir que les démarches en vue de don sont longues, et qu'il n'est pas illogique de les débuter si on vous laisse peu de chances.

  • J'ai 53 ans, en bonne santé, pas ménopausée et sans contraception. Y a t-il une probabilité de tomber enceinte et de pouvoir mener à terme la grossesse ? Y a t-il obligatoirement malformation du bébé ?

Le risque (la chance) est faible mais non nulle. Le taux de fausse couche, si vous êtes enceinte, est de plus de 60 %. En ce qui concerne l'éventuel bébé, le diagnostic anténatal permettrait de diagnostiquer des anomalies, plus fréquentes mais non constantes. Il y a environ 50 grossesses après 50 ans en France chaque année.

  • J'ai 33 ans, 2 enfants, 4 FC et 1 GEU, plus de trompe à gauche, ne supporte plus aucune pilule : (allergique nickel et cuivre), personne ne veut me faire de ligature malgré ma détermination. Quel recours ?

1. Consulter dans un centre de planning un médecin très informé 2. Vous a-t-on parlé de l'implant ?

  • Comment peut-on évaluer la qualité des ovules à 46 ans ?

Comme pour les autres par une échographie et un bilan de la réserve ovarienne.

  • J'ai 41 ans et je dois subir une IMG pour cause T21 libre avec oedème généralisé. Dois-je m'inquiéter pour une prochaine grossesse ?

Oui et non : une anomalie chromosomique est spécifique du programme génétique d'un enfant donné, cependant, le risque de récidive est lié à l'âge et ne peut être exclu.

  • J'ai 35 ans. Je suis enceinte mais dois faire un curetage demain pour cause d'oeuf clair. L'année dernière, j'ai eu aussi un curetage pour un hygroma kystique. Combien de temps dois-je attendre avant de retenter ?

A 35 ans, 2 soucis successifs méritent qu'un bilan soit pratiqué avant que vous ne redémarriez une grossesse. Pour le reste, seul votre état physique et psychologique détermine le délai avant une prochaine grossesse.

  • J'ai fait une fausse couche spontanée à 12 SA (arrêt cardiaque foetus). J'ai 39 ans. Est-elle forcément à une malformation chromosomique du bébé ? Cela compromet-il une nouvelle grossesse ? Cela peut-il à nouveau se produire ?

A 39 ans l'origine chromosomique est probable. Vous avez toutes les chances pour une nouvelle grossesse, le risque est le même, mais non augmenté.

  • J'ai accouché de mon 1er enfant il y a 7 mois à 38 ans. Forceps, révision utérine, énormément de sutures, hémorragie, embolisation, transfusion. Pourrai-je avoir un second enfant ? Si oui quand et sous quelles conditions ? Mon utérus, col... Ne sont ils pas trop abimés ?

Après un accouchement aussi éprouvant, et maintenant que vous êtes maman, il faut surement faire un bilan de l'utérus (échographie, hystéroscopie), et tenter de connaître la cause de ces soucis pour prévenir une récidive le cas échéant avant toute grossesse.

  • J'ai 40 ans et des rapports fréquents avec mon compagnon sans jamais être enceinte. Suis-je stérile ?

Votre pseudo n'indique pas que vous êtes une femme. Est-ce le cas ? Si oui, vous avez compris lors de l'émission que c'était plus difficile à 40 ans et que cela méritait d'initier un bilan.

  • Y a-t-il en France des cliniques qui prennent des femmes pour des  FIV au delà de 43 ans ?

Non ou très exceptionnellement car réglementairement ça n'est pas pris en charge.

  • J'ai une amie qui a 48 ans et qui vient récemment de se marier (elle était vierge). Maintenant avec son mari, ils veulent avoir un bébé. Croyez-vous que le fait d'avoir des rapports sexuels tardivement peut entraîner des difficultés pour concevoir un bébé ?

Non, cela n'a rien à voir avec l'âge aux premiers rapports, mais avec l'âge de la femme au moment où elle essaie.

  • J'ai 45 ans, un petit garçon de 3 ans 1/2 et j'aimerais en avoir un 2ème. On essaie depuis 3 ans mais rien. Avez-vous un conseil à me donner ?

Vous avez eu beaucoup de chance, et malheureusement à 45 ans celle-ci est devenue extrêmement faible. La procréation assistée ne vous serait d'aucune aide. Profitez bien de votre petit.

  • Est-ce que l'amniocentèse est systématique à partir de 38 ans ?

Elle est proposée en fonction du risque intégré entre les marqueurs sanguins et de l'échographie à la 12ème semaine.

  • J'ai 38 ans et j'ai arrêté la pilule fin septembre en vu d'une seconde grossesse. Depuis pas de règles alors que je n'ai jamais eu de soucis de ce genre là. Est-ce qu'un décès proche peut chambouler mon cycle ?

Oui, le facteur psychologique peut jouer, mais il faut faire attention à ne pas perdre de temps en pensant que c'est uniquement cela. Il serait bien que vous consultiez, pour que l'on vous propose un bilan hormonal et que l'on fasse la part des choses. Attention ! N'oubliez pas que la première cause d'absence de règles peut être une grossesse !

  • Quand on tombe deux fois facilement enceinte (en 1 ou 2 mois), cela veut-il dire qu'on est assez féconde ?

Oui, tout à fait, mais cela peut se modifier avec l'âge.

  • En effet, le sperme de mon mari montre 10% de spermatozoïdes typiques voire 4% au dernier spermogramme mais les médecins disent que ce sont des résultats normaux, car les normes internationales ont beaucoup baissées. Qu'en pensez-vous ?

Aujourd'hui ce sont les grossesses tardives !!! Sinon consultez plutôt ces dossiers : http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-infertilite-masculine-des-solutions-pour-une-fecondation_257.html http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-ch-t-l-infertilite-masculine_2078.html

  • Une réserve ovarienne en baisse (FSH à 15) veut-il forcément dire mauvaise qualité des ovocytes ?

La plupart du temps, malheureusement oui, sauf chez une femme de moins de 35 ans chez qui la moindre quantité d'ovules ne s'accompagne pas toujours d'une moindre qualité.

  • J'ai 39 ans est-ce que des cycles très irréguliers + un fibrome présagent des difficultés à tomber enceinte ?

Oui, vous avez intérêt à consulter car les 2 sont un obstacle en plus de l'âge qui avance

Non, malheureusement cela n'augmente pas les chances, mais par contre les risques pour votre santé.

  • Merci de votre réponse mais j'ai déjà réalisé deux tests de grossesses qui se sont révélés négatifs. Ces tests sont pourtant fiables il me semble.

Oui. C'est donc la solution de l'exploration.

  • Pourquoi l'hôpital refuse un premier rendez vous en PMA, si la démarche auprès de l'assurance maladie n'a pas encore été déclenchée, en sachant qu'il y a possibilité de dérogation spéciale....mais hélas, le service PMA donne un refus catégorique, car semble t-il nous ne sommes pas prioritaire pour eux !

Je ne peux pas vous répondre ne comprenant pas bien le motif du refus.

  • Après une grossesse tardive, l'allaitement est-il facile et conseillé ?

Il n'a pas de raison d'être difficile, à vous de choisi ... Comme à un autre âge. Parfois on est plus fatiguée, et avoir des relais pour biberonner est mieux. Il n'y a pas de réponse générale.

  • L'allaitement et l'après 41 ans peuvent ils empêcher une nouvelle grossesse ?

Si vous allaitez encore, ce n'est pas la meilleure condition de grossesse, dilemme !

  • A partir de combien de cycle non-ouvulatoire par an parle on d'hypofertilité ? Quel est le taux moyen. J'ai 38 ans.

L'hypofertilité est le fait d'être moins fertile et ne dépend pas du nombre de cycles anovulatoires Si vous n'ovulez pas, vous ne pouvez donc pas être enceinte : seul un bilan hormonal et échographique permettra de comprendre, et, si possible de remédier à ce problème.

  • Le régime papa pour avoir une fille est-il fiable ?

Il favorise le hasard, mais n'est absolument pas fiable !

  • J'ai 38 ans et enceinte d'un troisième enfant, j'envisage une IVG car ma seconde grossesse s'est avérée désastreuse du fait de sérieux problèmes vasculaires. Cette expérience me fait craindre une thrombose.

Je comprends bien, mais une consultation obstétricale permettrait de préciser le risque et de vous accompagner, quelque soit votre décision.

  • J'ai 42 ans je vais avoir une troisième insémination j'aimerais savoir si cela à des chances de fonctionner vu mon âge tout en sachant que nous n'avons aucun problèmes pour avoir des bébés et si je dois avoir une FIV, comment cela se passe ?

Malheureusement, les chances sont infimes avec l'une et l'autre technique d'une façon générale, mais la réponse doit bien sûr être adaptée à votre contexte.

  • Votre service à Bichat est-il spécialisé pour les grossesses tardives ?

Oui, la maternité est équipée pour accueillir les grossesses "à risques" comme sont considérées les grossesses tardives, avec une unité de néo natalogie pour les bébés (si nécessaire). C'est le cas également des autres maternités de niveau 2b et 3.

  • Comment savoir si on ovule bien en ayant des cycles très réguliers ?

C'est de très bon présage. Pour être sûr, ou la bonne vieille courbe de température (décalage vers le 12/14ème jour), ou des tests d'ovulation en pharmacie (plus onéreux).

  • Merci pour votre réponse. J'ai que 5 ovulations par an. Est-ce normal ou est-ce peu ?

C'est peu, la norme est bien sûr de 12.

  • Y a-t-il eu des études sur les conséquences des traits hormonaux pour IAC et FIV chez l'enfant et la femme ?

Oui, très nombreuses, et difficiles à résumer en quelques lignes. En synthèse : rien de très alarmant, mais une nécessité de garder un bon suivi gynéco annuel après traitements, et pour l'enfant un terme de naissance un peu plus précoce et une sensible augmentation de la survenue de certaines malformations. Ceci est attribué autant à l'âge plus avancé des parents, au contexte d'infertilité, au traitement ou aux techniques : on ne fait pas toujours la part des choses.

 

Les réponses du Dr Elie Azria

Pour bénéficier aujourd'hui d'une prise en charge en AMP (assistance médicale à la procréation) il est nécessaire de pouvoir justifier d'une vie de couple.

  •  Est-ce conseillé une grossesse chez une personne bipolaire de 46 ans, traitée au carbonate de lithium ?

La question n'est pas exactement de savoir si c'est conseillé. En pratique la grossesse à 46 ans est considérée comme une grossesse à risque. La prise de Lithium majore ce risque et il est d'ailleurs préférable si la situation psychiatrique le permet de l'arrêter pendant la grossesse. En cas de désir de grossesse, il est nécessaire de consulter votre gynécologue et votre psychiatre afin de programmer au mieux les choses.

  •  Je viens de faire une fausse couche à 12 semaines (arrêt cardiaque du bébé). Est-ce à cause de mon âge ? Cela compromet-il une prochaine grossesse ? J’envisage de réessayer dans 3 mois car j’ai eu un curetage le 5 /11/2010.

Je ne connais pas votre âge, mais la fausse couche spontanée est un phénomène extrêmement fréquent qui peut survenir à tout âge. Si effectivement le risque de fausse couche augmente un peu avec l'âge, il est bien important de comprendre que ce n'est pas parce qu'on a fait une fausse couche qu'existe un dysfonctionnement. Outre la déception qu'elle engendre, la fausse couche donne une information positive sur le fait qu'on est fertile.

  •  J’ai 42 ans et suis aide soignante de nuit. Est-ce que je dois m’arrêter rapidement ou pas ?

Il n'est pas forcement nécessaire de vous arrêter rapidement. Par contre un aménagement des conditions de travail pourra vous permettre de poursuivre votre activité un peu plus longtemps. Vous devrez cependant vous arrêter un peu avant le terme du congé prénatal habituel, cela en raison de votre travail qui est un travail difficile et de votre âge.

  •  J’ai 32 ans et j’ai fait un curetage en avril dernier. Pourrais-je avoir une grossesse normale dans deux ans environ ?

Oui, les curetages, s'ils se passent dans des conditions normales et qu'il n'y a pas de complications, ne contre indiquent pas des grossesses et n'augmentent pas les risques.

  •  Je suis actuellement enceinte de 16 semaines de grossesse effective. Je ressens depuis 3 jours une pression au niveau de l’utérus, j’ai peur de faire une fausse couche. Est-ce possible ?

En pratique le risque de fausse couche existe toujours. Il est cependant faible au terme auquel vous êtes. Des phénomènes liés à la grossesse induisent des perceptions parfois étranges au niveau du bas ventre et ces perceptions ne sont pas le plus souvent en rapport avec des anomalies. Si toutefois vous présentez des signes qui vous inquiètent, je ne peux que vous recommander de consulter votre gynécologue.

  •  J’ai 39 ans, je n’ai plus de thyroïde suite à un cancer et je souffre d’hypertension donc je suis sous lévothyroxine sodique et nébivolol. Une grossesse est-elle déconseillée ?

Si la supplémentation thyroïdienne est adaptée pendant la grossesse, votre pathologie thyroïdienne ne posera pas de problème. Par contre l'hypertension artérielle est un facteur de risque, tout comme l'âge.

  •  Ayant des anticorps anti nucléaires à 1280 et n’ayant pas d’autre symptôme à part une chute de plaquettes il y a 2 ans on me déconseille une grossesse, j’ai 37 ans.

Il existe dans cette situation des risques obstétricaux. Il est nécessaire d'avoir un entretien avec votre médecin et votre gynécologue afin de connaitre le niveau de ce risque. Vous prendrez ensuite en fonction de ce qui vous parait acceptable votre décision. Quelque soit l'âge ou l'état de santé maternel, la grossesse est un moment à risque dans la vie d'une femme. Le risque est plus ou moins important en fonction des circonstances et c'est au final à chacun, éclairé par son ou ses médecins, de définir les risques que l'on est prêt à prendre.

Rien n'empêche de demander, mais rien ne dit qu'on vous l'accordera. La césarienne est une intervention chirurgicale et est associée à des risques maternels supérieurs à ceux de la voie naturelle. Ce n'est donc pas toujours la meilleure option, même à 42 ans.

  •  Mon gynécologue veut me voir au 12ème jour mais j’ai 2 jours de retard et des pertes marrons au lieu de mes règles. Est-ce des règles ou pas, comment savoir au 12ème jour ?

Diagnostic difficile à faire sur internet. Je vous conseille de voir votre gynécologue.

  •  J’ai 43 ans et je viens d’avoir mon 3ème enfant (il a 2 mois et demi). Je prends du lévonorgestrel, est-ce sans risque sachant qu’après 40 ans la pilule est dangereuse ?

Avec les pilules microprogestatives le risque de thrombose est plus faible. Elles imposent par contre d'être très rigoureux dans les horaires de prises. Si vous avez peur de l'oublier vous pouvez vous tourner vers d'autres modes de contraception. Parlez-en avec votre gynéco.

  •  On a dû me retirer l’implant car j’ai eu une mauvaise réaction. Même la chlormadinone ne me convient pas. Et la ligature des trompes m’a été refusée car je suis trop jeune. Que faire ?

Pourquoi pas un stérilet ?

  •  J’ai 42 ans bientôt 43. Pourquoi les hôpitaux refusent d’accompagner une femme après 42 ans pour une assistance médicale à la procréation ? Je trouve inadmissible qu’un médecin puisse décider ou non d’une future grossesse possible, même tardive.

Je comprends votre sentiment, mais ce n'est pas l'hôpital ou les médecins qui font ce choix, c'est la caisse d'assurance maladie qui ne prend plus en charge à partir de cet âge. C'est donc un choix de société et non le fait de médecins qui outrepasseraient leurs prérogatives.

  •  J’ai 30 ans et je suis asthmatique, j’ai 3 enfants, y a-t-il un risque d’en faire un 4éme à 35 ans ?

Si votre asthme est bien équilibré et que les grossesses précédentes se sont bien déroulées, le risque n'est pas tellement plus important.

  •  Les examens pour les grossesses à risques, tardives (échographies, amniocentèse et autres) peuvent- ils exclure tous risques pour le bébé ou peut-il y avoir des anomalies non détectables ?

Il n'est pas possible, malgré tous les examens dont on dispose, d'exclure tous les risques.

  •  Enceinte de 6 mois, j’ai dû prendre de l’aspirine dès le début de la grossesse (irrigation utérine), quand devrais-je arrêter le traitement ?

Si le traitement a été prescrit du fait de la grossesse, en général il est arrêté vers la 35ème semaine d'aménorrhée.

L'acupuncture n'a jamais fait la preuve de son efficacité dans ce domaine.

  •  Peut-il y avoir une autre méthode pour avoir un bébé de sexe masculin que le régime ?

Il existe des méthodes de sélection de sexe, mais celles-ci sont interdites en France.

  •  J’ai 34 ans et je vais accoucher dans une semaine de mon premier bébé. Quand est-ce qu’il serait idéal de programmer une 2ème grossesse pour éviter des problèmes liés à l'âge ? (sachant que mon mari et moi désirons avoir 3 enfants).

Tout dépendra du déroulement de votre fin de grossesse et de votre accouchement. Il faudra en parler avec votre médecin ou sage femme après. Je vous souhaite le meilleur pour cette fin de grossesse.

 Qu’est-ce que la fécondation in vitro ?

Fécondation In Vitro, c'est une technique pour aider les couples infertiles à avoir des grossesses qui consiste à réunir hors de l'utérus des cellules sexuelles masculines et féminines afin de faire une fécondation. Les embryons ainsi obtenus sont ensuite transférés dans l'utérus de la mère.

  •  Prendre de l’acide folique à 43 ans pour concevoir un 3ème enfant peut-il aider ?

L'acide folique n'est pas destiné à améliorer la fertilité, mais à diminuer certains risques malformatifs (anomalies de fermeture du tube neural).

  •  Au bout de combien de temps peut-on refaire un bébé après une césarienne ?

Il faut laisser le temps à l'utérus de cicatriser. On recommande d'attendre un minimum de 1 an.

  •  Le désogestrel me bloque les règles. Y a-t-il un risque pour la grossesse ?

C'est un contraceptif, donc il est destiné à éviter la grossesse. Si maintenant survient une grossesse sous désogestrel, le traitement doit être interrompu.

  •  Il y a 2 ans et demi, à 34 ans, on a déclenché mon accouchement par un gel dans le col. Après 14h de travail, on m’a pratiqué une césarienne d’urgence car le bébé était mal placé et en souffrance. A nouveau enceinte, croyez-vous qu’il serait préférable que j’ai une césarienne programmée ?

Pas nécessairement. Ca dépendra d'un certain nombre de paramètres dont vous discuterez avec votre gynécologue. N'hésitez pas à lui en parler même si l'accouchement est encore loin.

  •  Est-ce que la pilule du lendemain peut avoir des conséquences sur la fertilité future ?

Prise de manière épisodique, la pilule du lendemain n'a pas de conséquence connue sur la fertilité.

  •  Mes cycles sont très longs, j’ai du mal à calculer ma période d’ovulation. Quelles sont les autres solutions ?

Il existe des tests vendu en pharmacie. La courbe de température est une méthode ancienne, mais efficace.

  •  On m’a dit qu’une embolisation était une intervention d’une durée de deux heures sous rayons avec liquide de contraste ? Deux heures sous rayons X doit abimer les organes non ?

L'utilisation des rayons n'est pas continue et le contrôle des doses délivrées est rigoureux de manière à ne pas induire de lésions.

  •  Le fait d’avoir 36 ans et d’être enceinte m’oblige à faire une amniocentèse ? Quels sont les facteurs de risques concernant la trisomie 21 ?

Non l'amniocentèse n'est pas systématique, même à 40 ans. Si vous le souhaitez vous pouvez faire un dépistage par la mesure de la clarté nucale et le dosage des marqueurs sériques. A partir de ces éléments un calcul de risque sera fait, intégrant votre âge. En fonction de ce risque vous déciderez avec votre médecin de l'opportunité de l'amniocentèse.

  •  J’ai 38 ans. Après 2 fausses couches , mon gynécologue ne veut pas me donner de traitement pour m’aider. Que dois-je faire ?

Difficile de vous répondre sans davantage d'information. En générale, on entreprend un bilan complet après 3 fausses couches.

 

Les réponses du Dr Marie-Claude Benattar

  • Est-ce que le fait d'avoir été réglé à 15 ans retarde la fertilité ?

Non, cela n'a aucun rapport.

  • J'ai 38 ans et souhaite avoir 1 première grossesse. J'ai arrêté la pilule depuis 6 mois et les cycles sont très irréguliers. Est-ce-que je dois avoir une consultation spécialisée ?

Oui, à votre âge, il vaut mieux ne pas perdre de temps : il faut donc faire un petit bilan pour détecter le moindre problème et le régler rapidement car le temps à votre âge est un élément important.

  • J'ai 34 ans, je n'ai pas eu mes règles depuis plus de 3 ans, car je suis sous Chlormadinone (car je suis sous anticoagulants) : cela a-t-il préservé mon nombre d'ovocytes ?

Non, le phénomène d'atrésie des ovocytes (mort) est indépendant de la prise de contraceptifs et inéluctable.

  • J'ai 24 ans et nous avons eu des difficultés pour concevoir un enfant cela a mis 4 ans, pourquoi n'avons nous pas été pris en charge plus tôt. Si j'avais eu 40 je suis sur que cela aurait été plus rapide. Alors que pour moi c'était une souffrance de ne pas avoir d'enfant.

Cela dépend des médecins, de leur formation et de votre motivation aussi. Si vous étiez venue me consulter, j'aurais peut être été plus intrusive et plus réactive, mais l'auriez vous bien pris ?

  • J'ai 39 ans et je suis maman de 2 enfants : mon ainé a 9 ans et le petit dernier 4 mois. J'ai eu une césarienne pour chacun d'entre eux. Combien de temps attendre pour mettre en route un 3ème ? Y a-t-il moins de chances de tomber enceinte malgré mes 2 grossesses précédentes ?

Vous avez fait la preuve d'une bonne fertilité ainsi que votre mari alors vous pouvez attendre la cicatrisation de votre dernière césarienne soit 1 an à partir de votre dernier accouchement.

  • Enceinte par hasard à 46 ans, je viens d'accoucher il y a 2 mois. Cela éloigne t-il la venue de la ménopause ? En France, combien y a t-il de femmes enceintes après 45 ans ?

Vous avez fait un miracle bravo mais rien à voir avec l'âge d'apparition de votre ménopause qui sera vraisemblablement comme pour chacune d'entre nous aux alentours de 53 ans.

  • J'ai eu 7 enfants la dernière à 10 mois et j'ai 40 ans, ai-je beaucoup plus de risques qu'une primipare de 40 ans ?

Non, mais le risque est plutôt le relâchement utérin pour vous.

Non.

  • J'ai 35 ans et je suis atteinte d'une atteinte d'une SAPL primaire avec un traitement par AVK à vie. Après 2 FC => investigations après 2 ans 1/2 => une hormone lutéale à la limite de la ménopause et un utérus avec aspect de myomes interstitiels => Que pouvons nous faire ?

Votre traitement ne vous interdit pas une grossesse mais vous devez consulter en milieu hospitalier spécialisé.

  • Est-ce que les traitements FIV à répétition sont-ils dangereux pour notre santé ? Risques de cancers ?

Les stimulations ovariennes utilisent des hormones, il y a donc une légère augmentation de risque de cancer ovarien et mammaire.

  • Est-ce que la prise de pilule pendant des années de suite minimise la chance de tomber enceinte, sachant que je n'ai pas encore d'enfants (j'ai 32 ans).

La contraception n'entraine pas de stérilité mais tant que vous n'êtes pas tombé enceinte, on ne peut rien dire sur votre fertilité propre.

  • Pour ma 1ère grossesse, je suis tombée enceinte au bout d'un mois, pour ma 2ème grossesse (qui s'est terminée par une fausse couche à 12 SA) je suis tombée enceinte au bout de 2 mois. J'ai 39 ans. Cela veut-il dire que je suis assez féconde ou simple hasard ?

Simple hasard.

  • Ma question n'est pas tout à fait en rapport avec un souhait de grossesse, au contraire : dois-je déduire de ce qui a été dit que même après 45 ans, on ne peut absolument pas se passer d'une contraception ?

Oui jusqu'à 49 ans, vous devez avoir une contraception efficace si vous ne voulez pas avoir de mauvaise surprise.

  • J'ai 39 ans, j'ai eu mon 1er enfant à 36 ans avec un RCIU sévère (ischémie placenta - pb tension - terrain famille) naissance à 34 SA hypotrophie 1K3 et hernie diaphragmatique gauche a été réanimée, j'ai envie d'une 2ème grossesse. Ai-je des risques de connaitre ces mêmes ou autres complications ?

Si vous êtes hypertendue ou si vous êtes fumeuse invétérée avec un surpoids ou diabétique, cela peut se reproduire C'est votre gynécologue obstétricien qui connait bien votre dossier qui répondra plus précisément à votre question.

  • La déprime durant la grossesse est-elle plus courante après 40 ans ?

Non, car après 40 ans, une grossesse très désirée est plutôt ben vécue.

  • J'ai 37 ans, 3 enfants, le dernier à 8 mois, si j'envisage une quatrième grossesse vers 38-39 ans, sera t-elle considérée à risque. Je n'ai pas eu de souci majeur pour mes 3 premières grossesse ni pour les accouchements ?

Non pas du tout mais vous serez suivi comme tout le monde pour le dépistage de la trisomie.

  • Après 2 fausses couches très rapprochées, à 2 mois d'intervalle, combien de temps faut-il attendre pour recommencer, j'ai 41 ans et demi et je n'ai jamais eu d'enfant ?

Le plus rapidement possible

  • J'ai 37 ans et j'ai 4 filles. Je voudrais savoir si le régime garçon est fiable.

Oui si il est commencé trois mois avant la conception.

  • J'ai 40 ans et des rapports fréquents avec mon compagnon sans jamais être enceinte. Suis-je stérile ?

Vous êtes deux alors c'est soit vous soit lui soit un peu des deux. Consultez vite.

  • J'ai 38 et 3 enfants. Suite à l'accouchement du dernier, j'ai eu une disjonction symphysaire pubienne importante et je voudrais avoir un 4ème enfant. Est-ce dangereux pour ma santé ?

Non.

  • J'ai 42 ans et souhaite avoir un enfant, pouvez vous m'éclairer sur ces résultats : AMH : 1.50pmol/l - 0.2 ng/ml. PROLACTINE / 13.50 ng/mL - ESTRADIOL / 638.50pg/mL - LH 18.90 UI/L - FSH : 5.80 UI/L. Est-ce que je peux espérer. Je ne suis aucun traitement.

Votre oestradiol est très élevé. Consultez votre spécialiste.

  • Pourquoi les discours sont différents d'un médecin à l'autre et pourquoi au delà de 43 ans nous ne sommes pas aidées médicalement et psychologiquement ?

Au delà de 43 ans, faire une FIV est inutile car elle ne marchera pas alors on n'en fait pas mais certains médecins ont de la peine pour leurs patientes et continuent à se battre même si c'est inutile. Quant à vous, vous pouvez encore tomber enceinte alors où est le problème ?

  • Le risque de fausse couche à 39 ans est-il beaucoup plus élevé qu'à 30 ans ?

Oui.

  • J'ai 36 ans, j'ai déjà un enfant de 2 ans et demi et je viens d'apprendre que je suis enceinte, mon taux d'HCG était de 17 655 UI/L il y a 2 jours. Quand dois-je faire ma 1ère écho de contrôle pour déterminer depuis combien de temps je suis enceinte ?

Votre échographie de datation doit être faite car le taux de BHCG ne date pas la grossesse.

  • Après une fausse couche à 12 SA à 39 ans, les risques de fausse couche sur une nouvelle grossesse sont-ils plus élevés ?

Non mais il faut se dépêcher.

  • J'aurais bientôt 41 ans, une cotisation de l'utérus à 23 ans, aujourd'hui hui en PMA depuis 10 mois. 1er traitement pour FIV a été interrompu sans arriver à la FIV pour cause de réserve ovarienne trop faible. Pensez-vous que la poursuite d'un traitement pour FIV donne de bons résultats ?

Vos chances sont limitées mais tant que votre spécialiste juge que la FIV doit être poursuivie, continuez.

  • L'âge du papa (35 à 40) a-t-il un impact sur le fait de tomber plus rapidement enceinte ou pas ?

L'âge du père joue aussi mais à 40 ans cela va encore pour un homme.

  • Faut-il prendre de l'acide folique quand on envisage une grossesse à 39 ans après une fausse couche  à 12 SA ?

Oui cela ne peut pas vous faire de mal.

  • J'ai 35 ans, 5 ans essai bébé, 2 petits fibromes de 8 et 15 mm intra utérins, bonne réserve ovarienne, oestradiol un peu élevé. On me conseille l'insémination d'abord mais on hésite à enlever ces 2 fibromes. Peuvent-ils gêner ma fertilité ?

Non les petits fibromes ne sont pas la cause de votre infertilité, peut-être que le sperme de votre mari n'est pas très performant et que c'est pour cette raison qu'on vous propose l'insémination.

  • J'ai 37 ans, j'ai une fille de 2 ans et nous essayons avec mon mari depuis 8 mois d'avoir un deuxième enfant. Faut-il que j'aille voir ma gynéco ou doit-on encore essayer sans aide ?

Consultez, un petit bilan ne fera pas de mal et si on décèle une petite chose, cela permettra de la régler facilement.

  • Est-ce qu'un avortement peut avoir des conséquences sur la fertilité future ?

Non.

  • J'ai 38 ans et suis enceinte de + de 6 mois. Le test de trisomie 21 conclue que je n'appartiens pas à un risque élevé de trisomie 21. En revanche, une échographie intermédiaire a été prescrite car le taux HCG est élevé. Une amniocentèse ne serait-elle pas plus sûre pour éviter tout risque ?

L'amniocentèse vous donne le caryotype du bébé, c'est donc une réponse à 100% mais on ne fait jamais une amniocentèse si le calcul de ht21 est = ou sup à 1/250 sauf si vous êtes demandeuse.

  • Avoir été très facilement enceinte jeune, et ce, 3 fois, est-ce un signe d'une plus grande fertilité après 40 ans et plus tard ?

Non car la fertilité baisse avec l'âge.

  • Après grossesse par FIV (infertilité inexpliquée), y a t-il plus de chance de faire un 2ème bébé naturellement ?

Oui et cela arrive souvent.

  • Après 2 fausses couches très rapprochées à 41 ans et demi, puis-je vraiment espérer mener une grossesse à son terme ? Je n'ai jamais eu d'enfant et mes grossesses étaient spontanées et désirées ?

Oui mais lâchez prise aussi prenez les choses comme elles viennent sans trop vous culpabiliser.

  • Un traitement à la cortisone peut-il avoir un impact sur la qualité du sperme ?

Oui.

  • J'ai 34 ans et à chaque accouchement (3) j'ai fait des hémorragies de la délivrance, mais pour le dernier accouchement, on m'a injecté un produit pour limiter l'hémorragie, je ne sais plus le nom, et on m'a mise des sacs de sable sur le ventre. Je voudrais un 4 ème enfant, aurai-je encore le même souci ?

Vous devriez avant de démarrer une prochaine grossesse faire un bilan complet de la coagulation à moins que votre utérus soit trop lâche et peu rétractile.

L'âge et le tabac diminuent la fertilité donc il faudrait arrêter le tabac.

  • Y a-t-il plus de risque d'accouchement de prématuré lors d'une grossesse dite tardive ?

Non pas forcément.

  • Est-on obligé de dire à l'hôpital où aura lieu l'accouchement que c'est un don d'ovocyte ?

Non mais c'est mieux de le savoir pour des tas de raisons.

Dosages hormonaux, bilan de la coagulation, spermogramme complet, hystérographie.

  • Prof de danse, j'ai eu mon 1er enfant à 33 ans et le 2ème à 39. Grossesses zéro problème, j'ai dansé jusqu'au jour de l'accouchement et repris 10 jours après les 2 fois. Accouchements hyper rapides sans péridurale par choix. J'ai maintenant 48 ans, serait-ce fou de faire un 3ème bébé ?

Non mais allez vous être encore capable de tomber enceinte maintenant.

  • J'ai 39 ans, j'ai des règles très irrégulières, j'ai un fibrome qu'on ne m'a pas conseillé d'enlever - (il a à priori séché) envie 2ème grossesse - se déroulera-t-elle bien malgré ce fibrome ?

Oui le fibrome à part certaines localisations n'est pas un problème pour la grossesse par contre au vu de vos cycles irréguliers faites un petit bilan hormonal et des courbes de températures pour tester votre ovulation.

  • J'ai 38 ans et j'ai eu un avortement il y a une dizaine d'années, est-ce qu'il peut y avoir une incidence sur mes problèmes de fertilité actuellement ?

Non, aucune mais vous vous culpabilisez alors lâchez prise consultez un bon spécialiste et faites vous et nous confiance

  • J'ai 38 ans, un bébé de 9 mois (tombée enceinte au bout d'un mois d'essai). J'ai eu mon RDC ce mois-ci (bébé toujours allaité). Nous souhaitons avoir un 2ème bébé. Être tombée enceinte très facilement est-ce un bon signe pour bébé 2 ?

Oui mais ne pas s'endormir sur vos lauriers pour le 2ème.

  • Y a-t-il plus de risques à 40 ans après de nombreuses grossesses (7) ?

Non.

  • Je suis enceinte de 38 semaines, j'ai 39 ans. J'aimerais savoir si j'ai plus de risques à l'accouchement qu'une femme plus jeune ?

Non.

 

En savoir plus

Sur Bonjour-docteur.com

Dossiers

Questions/réponses

Dans le forum

Livres :

    • Le bonheur d'être mère
      "La grossesse après 35 ans"
      Michel Tournaire
      Ed. Odile-Jacob, octobre 2005

 

  • Enceinte à 40 ans
    Marie-Claude Benattar
    Ed. Josette-Lyon, mai 2009

 

Sponsorisé par Ligatus