1. / Grossesse - Enfant
  2. / Grossesse

En état végétatif depuis plus de 10 ans, elle accouche d’un bébé après avoir été violée

L'Américaine a été violée au sein du centre où elle est soignée. On ne connaît pas l'identité du criminel.

Rédigé le

En état végétatif depuis plus de 10 ans, elle accouche d’un bébé après avoir été violée
En état végétatif depuis plus de 10 ans, elle accouche d’un bébé après avoir été violée

C’est un petit garçon qui a été mis au monde avec l’aide d’une infirmière, le 29 décembre dernier, à Phoenix. Alors qu’aucun membre du personnel n’avait remarqué sa grossesse, la parturiente a gémi, prise par des contractions. Depuis une noyade il y a plus de 10 ans, la jeune femme est en état végétatif. Elle est prise en charge au centre Hacienda Healthcare, dans l’Arizona. La police américaine a rapidement ouvert une enquête pour viol. Cette naissance questionne la sécurité des patients dans le centre de soins.

Un manque de sécurité dans le centre ?

Chaque année, ce centre apporte des soins à 2 500 personnes dans tout l’état d’Arizona. Il accueille des malades, des personnes âgées mais aussi des handicapés mentaux. La direction a promis dans un communiqué de coopérer avec la justice : "Nous menons un audit interne de nos protocoles pour assurer que chaque résident est aussi en sécurité et bien soigné que possible". La police espère pouvoir réaliser des prélèvements ADN sur l'ensemble du personnel de l'établissement et effectue des vérifications auprès des autres patients.

Depuis l’accouchement, la sécurité a été renforcée dans l'établissement. Il est désormais interdit aux soignants hommes d'entrer dans la chambre de patients sans une collègue féminine. Mais les parents d’autres patients, furieux et effarés, veulent tout de même changer leurs enfants de structure. "Nous sommes tous sous le choc", a confié aux médias Karina Cesena, qui ne quitte plus le chevet de sa fille de 22 ans, hospitalisée depuis deux ans dans cet établissement.

Ce n’est pas la première fois que le centre est pointé du doigt pour son manque de sécurité. En 2013, un soignant a été licencié après avoir fait des remarques sexuelles à propos de patients. L'établissement a même déjà fait l'objet d'une enquête sanitaire en 2017. Des patients s'étaient plaints que des soignants entraient sans prévenir dans la salle de bain alors qu'ils étaient nusMais c’est la première fois qu’un abus sur une personne en état végétatif est rapporté.

Qu’est ce que l’état végétatif ?

Après un défaut d’oxygénation, un patient peut se retrouver dans le coma. Dès lors, s’il ne retrouve pas un état d’éveil, il peut soit évoluer vers un état de conscience minimale, soit vers un état végétatif. C’est le cas de la patiente ayant accouché. Le malade n’a alors pas conscience de lui-même. S’il peut présenter certains réflexes complexes, comme des mouvements oculaires ou des bâillements, il ne peut pas interagir avec son environnement. Cependant, les fonctions vitales (respiratoires et cardiaques) sont maintenues. Le degré de dépendance de ces patients est majeur : le personnel soignant doit assurer pour eux tous les gestes de la vie quotidienne, comme manger, se laver … Il est rare que l’état des patients s’améliore après un mois dans cet état. Ceux qui recouvrent un niveau de conscience supérieur restent la plupart du temps handicapés, et seule une minorité retrouve une autonomie.

La grossesse pendant le coma

Lors d’un état végétatif, c’est donc le cerveau qui ne fonctionne pas, les autres fonctions étant maintenues. Tant que la mère est nourrie, le fœtus l’est aussi. François Goffinet, gynécologue-obstétricien, explique que ”tant que la mère est oxygénée, que ce soit naturellement ou grâce à une aide respiratoire, il n’y a pas de raisons que l’enfant ne puisse pas se développer. Le tout est que la mère aille bien”. De même, l’accouchement est possible, puisque si la mère ”ne peut pas pousser, les contractions sont autonomes et permettent l’accouchement”. L'enfant n’a pas de risque de séquelles particulières. Le médecin affirme avoir déjà pris en charge des patientes tombées dans le coma au cours de leur grossesse. Plusieurs cas ont en effet déjà été médiatisés : en 2017, en Argentine, une femme enceinte, tombée dans le coma suite à un accident de la route, s’est réveillée 5 mois plus tard. Aux États-Unis, plusieurs mères auraient été maintenues en vie jusqu’à ce que le fœtus atteigne un âge raisonnable. Mais à ce jour, aucun cas de femme tombant enceinte alors qu'elle était en situation de coma n’a été rapporté. Seul le réalisateur espagnol, Pedro Almodovar dit s’être inspiré d’un fait divers en Roumanie pour son film "Hable con ella" ("Parle avec elle") en 2002. Il raconte le viol d'une femme dans le coma et son réveil lors de l'accouchement.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus