© Lopolo

Covid : 545 classes fermées une semaine seulement après la rentrée

Selon le protocole sanitaire en vigueur, un cas de Covid dans une classe d’école primaire entraîne la fermeture de la classe. Au collège ou au lycée, seuls les élèves cas contacts et non vaccinés doivent s’isoler.

Rédigé le , mis à jour le

Déjà 545 classes fermées à cause de l’épidémie : voilà ce qu’a annoncé le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer mardi 7 septembre. Cela représente "un peu au-dessus de 0,1%" des classes dans les écoles françaises.

"C'est une donnée importante, qui montre que pour l'instant, on est dans une gestion de la situation qui ressemble à celle de l'année dernière", a précisé Jean-Michel Blanquer, interrogé sur la rentrée scolaire lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. 

Le 2 juillet dernier, 374 classes étaient fermées sur 528.400, soit 0,07%, selon les chiffres du ministère de l'Education nationale. Près de 12,3 millions d'élèves ont fait leur rentrée le 2 septembre.

A lire aussi : Rentrée des classes : un risque de reprise de l'épidémie ?

Que faire après un cas à l'école ?

Pour cette rentrée, le ministère a retenu le protocole sanitaire de "niveau 2" (sur 4) qui autorise tous les élèves à être accueillis en présentiel et leur impose le port du masque en intérieur, sauf en maternelle. 

Un cas de Covid dans une classe en primaire entraîne une fermeture, comme en juin. En cas de contamination au collège ou au lycée, seuls les élèves cas contacts qui ne sont pas vaccinés doivent s'isoler une semaine.

M. Blanquer a souligné que "sur l'ensemble du territoire, on peut considérer que la rentrée s'est bien passée, au sens où les élèves étaient au rendez-vous, les professeurs étaient là et où nous n'avons pas de remontée de problèmes trop importants". Il reste à observer l'évolution de l'épidémie dans les prochaines semaines.