1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho
  3. / Anxiété

Comment distinguer un stress banal et ponctuel de l'angoisse ?

Comment distinguer un stress banal et ponctuel de l'angoisse ? L'angoisse est-elle toujours présente ? De vives douleurs physiques peuvent-elles être imputées à  de l'angoisse ou de l'anxiété ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment distinguer un stress banal et ponctuel de l'angoisse ?

Les réponses avec le Dr Aurélia Schneider, psychiatre :

"Tout le monde a le stress banal et ponctuel. L'angoisse, elle, va arriver soit par à-coups sous forme d'attaque de panique violente, il va y avoir des moments où l'on va être débordé par ces symptômes physiques, soit sous forme d'une espèce de préoccupation lancinante, de soucis permanents qui vont pourrir la vie. Qui va pourrir la vie de la personne et de l'entourage. On s'inquiète quand cela entraîne du handicap, c'est-à-dire un problème de fatigue chronique qui fait que l'on ne peut plus assumer, travailler… ou des symptômes physiques divers et variés de toutes natures. Dans ce cas, on commence à se dire qu'il s'agit d'une anxiété pathologique qu'il va falloir soigner.

"Les patients anxieux doivent d'abord consulter leur médecin traitant. Il faut faire un bilan complet. Si on des douleurs précordiales, il faut un bilan cardiaque, une prise de sang… Il faut un bilan qui nous permette à nous psychiatres, de dire qu'il s'agit de l'anxiété. Et en effet, des douleurs très importantes peuvent être des douleurs purement anxieuses. Il y a aussi des maladies de peau, il y a tout un tas de symptômes réels. Ce n'est pas parce que c'est psy que ça n'existe pas."

Sponsorisé par Ligatus