Un nouveau CHU pour la Réunion

Le 30e Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de France vient d'être créé à la Réunion. Objectif : rayonner dans l'océan Indien et permettre aux étudiants en médecine d'effectuer une partie de leur cursus dans l'île, à compter de la rentrée 2012.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les étudiants en médecine réunionnais pourront bientôt réaliser une partie de leur études sur leur île.

Attendue depuis de longues années, la création d'un CHU fait suite à la constitution, en novembre 2011, d'un Centre Hospitalier Régional (CHR), né de la fusion du Centre hospitalier Félix-Guyon (Saint-Denis) et du Groupe hospitalier Sud-Réunion (Saint-Pierre).

Il se situera au quinzième rang des CHU de France en matière d'activité.

Ce CHU permettra aux étudiants d'effectuer dès la rentrée 2012 les trois premières années de leur cursus à la Réunion avant de poursuivre leur études dans une université métropolitaine, indique l'Agence régoniale de santé (ARS). Ces étudiants pourront ensuite revenir pour effectuer leur internat dans l'océan Indien.

Le CHU favorisera "l'accès des jeunes Réunionnais et Mahorais aux carrières médicales et paramédicales", explique l'ARS. Il favorisera "une large offre de soins" aux populations des régions Nord et Sud de l'île.

En matière de recherche, le CHU se consacrera plus spécialement aux pathologies spécifiques de la zone océan Indien : maladies métaboliques, maladies infectieuses et immunopathologies, périnatalité et génétique.

Il compte également développer partenariats et coopérations avec les pays de la zone (Madagascar, Comores, Seychelles, Mozambique, Maurice) et offrir à leurs habitants "l'accès à des soins de qualité dans un environnement proche", selon l'ARS.

Ce projet de CHU, porté depuis 2006 par l'ARS, a été évoqué lundi par Nicolas Sarkozy, lors de l'annonce de son voyage à la Réunion en avril 2012. Le président a évoqué l'idée de "créer une grande faculté de médecine pour l'ensemble des francophones (de l'océan Indien)".

En savoir plus