Recherche ovocytes et spermatozoïdes désespérement !

Une campagne vient d'être lancée par l'Agence de la biomédecine pour motiver les Français à faire don de leurs gamètes. Chaque année, 6 % des grossesses médicalement assistées utilisent des spermatozoïdes ou des ovocytes issus de donneurs. Le point avec le Dr Hélène Letur, gynécologue endocrinologue, médecin de la reproduction à l’Institut mutualiste Montsouris, à Paris.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Il n’y a toujours pas assez de donneurs de gamètes en France. Une campagne va être lancée, vendredi 4 novembre 2011, pour inciter les Français à donner leurs spermatozoïdes, et surtout les Françaises à donner leurs ovocytes

En 2009, 1673 couples ont fait une demande d’ovocytes pour pouvoir aboutir à une grossesse médicalement assisté. Cette année là, il y a eu 328 dons, il en aurait fallu 800 de plus pour satisfaire tous les besoins. Sachant qu’une seule donneuse peut satisfaire la demande de plusieurs couples.

Pour les spermatozoïdes, le manque de dons est moins criant, mais il faudrait étendre le fichier pour proposer une variété plus importante de donneurs issus de toutes origines. Un élément essentiel pour satisfaire toutes les demandes.

La loi a prévu d’étendre le don de gamètes aux donneurs sans enfant. Pour l’instant, la parution du décret d’application n'a pas encore été publié.

Quels sont les besoins ? Qu’est ce qui selon vous retient les Français de donner ? Comment se passe le don ? Qui est susceptible d’être donneur ? Les réponses en vidéo, avec le Dr Hélène Letur, gynécologue endocrinologue, médecin de la reproduction à l’Institut mutualiste Montsouris, à Paris.

Pour toute information sur le don, un Numéro Vert est à votre disposition, un téléconseiller vous répondra au 0 800 541 541.

En savoir plus