Nice : mauvaise blague de quatre futurs dentistes déguisés en djihadistes

Nice : mauvaise blague de quatre futurs dentistes déguisés en djihadistes

Quatre étudiants en odontologie, équipés d'armes factices, ont mobilisé près de 40 policiers, pendant plus d'une heure, à l'hôpital Saint-Roch, à Nice. Leur blague de mauvais goût les a tout droit conduits au commissariat, dimanche 17 novembre 2013 vers 22 heures, rapporte le quotidien régional Nice Matin. Les carabins aperçus dans une salle voisine se préparaient en fait pour une soirée étudiante.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

C'est une visiteuse de patient qui a lancé l'alerte, vers 20h45, à deux agents de la sécurité incendie de l'hôpital Saint-Roch, après avoir aperçu un homme vêtu d'une djellaba et armé d'un fusil d'assaut.

La police est prévenue aussitôt. Les hautes autorités sont avisées. Quarante hommes sont déployés sur le terrain. Ils fouillent l'hôpital de fond en comble. Un dispositif de secours est mis en place. La direction de l'hôpital est contrainte de dérouter des ambulances alors que les Urgences n'ont pas désempli de la journée, rapporte le quotidien régional Nice Matin.

La supercherie sera découverte lorsqu'un gardien de la paix verra sortir quatre jeunes avec des sacs de sport dont dépassait le canon d'une arme factice. Les sacs en contenaient des dizaines, ainsi que la fameuse djellaba, selon Nice Matin.

Les quatre étudiants en médecine dentaire étaient déguisés en djihadistes. Les futurs dentistes ont alors été placés en garde à vue. L'hôpital Saint-Roch a pu reprendre son activité normale après 22 heures et retrouver toute sa sérénité.

Les quatre carabins fous de carabine y réfléchiront à deux fois au prochain coup.