Marisol Touraine retrouve la santé

Mercredi 2 avril 2014, deux jours après que François Hollande ait érigé "la Sécurité sociale et la santé" comme l'une des "priorités" du futur gouvernement, le ministère des Affaires sociales et de la Santé – et sa ministre – perdaient "la Santé". En toute logique, un secrétaire d'Etat allait être nommé... et tant pis pour le symbole. Le 9 avril, pourtant, aucun secrétariat spécifique n'était annoncé. Sans tambour ni trompette, le ministère a retrouvé son intitulé complet : Marisol Touraine retrouve la Santé.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Au lendemain de l'allocution présidentielle, Le Quotidien du médecin annonçait, sur son site Internet, que le ministère de la Santé allait être supprimé. Nous étions le 1er avril 2014, et la revue avoua bien vite qu'il s'agissait là d'un "poisson".

Pourtant, le lendemain, à l'annonce des intitulés des ministères du gouvernement Valls, le poisson se transforme en prémonition : le ministère des Affaires sociales et de la Santé est amputé de la "Santé". Les réactions fusent.

Le 9 avril, aucun secrétariat d'Etat dévolu à la Santé n'est désigné. Il semble que le chef de l'Etat et son Premier ministre ne soient pas parvenus à se mettre d'accord sur le nom du titulaire du poste.

Dans un communiqué gouvernemental, les français découvrent que Marisol Touraine est de nouveau, Ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Laurence Rossignol devient secrétaire d'Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l'Autonomie, rattachée à la ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Ségolène Neuville devient quant à elle secrétaire d'Etat chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, rattachée à la ministre des Affaires sociales et de la Santé.