Marisol Touraine : ''Notre pays a les moyens de faire face à Ebola''

En France, la menace du virus Ebola fait décidemment très peur. Hier, un passager qui rentrait d'un séjour en Sierra Leone a été hospitalisé à Toulouse. La contamination par le virus Ebola a été très vite écartée. Avant même que ce cas ne soit reporté, la Ministre de la Santé, Marisol Touraine affirmait que "la France avait les moyens de faire face" à l'épidémie.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Le virus Ebola
Le virus Ebola

Le passager, venant de Sierra Leone, avait développé de la fièvre à bord du vol Royal Air Maroc Casablanca-Toulouse.

"Le principe de précaution a donc joué", a expliqué le responsable des relations presse de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, Marc Dupeyron.

Dès l'atterrissage, à 18h, le passager a été immédiatement conduit à l'hôpital Purpan à Toulouse, où les médecins ont vite conclu qu'il ne s'agissait pas du virus Ebola, la fièvre hémorragique qui sévit en Guinée, en Sierra Leone, au Liberia et au Nigeria.

La sous-préfète de Haute-Garonne, Florence Vilmus, a expliqué que la préfecture avait déclenché un contrôle sanitaire à la suite d'un appel de la belle-fille du passager, qui ne voyageait pas avec lui, disant que ce dernier venait de Sierra Leone et qu'il "était susceptible d'être souffrant".

"Ce sont des mesures normales que l'on prend dans ces cas-là" a-t-elle ajouté, précisant que les autres passagers du vol avait pu regagner leur domiciles après avoir donné leurs coordonnées et été priés de surveiller toute fièvre éventuelle.

En France, un risque de propagation faible

Pour Marisol Touraine, ministre de la Santé, il faut être "extrêmement vigilant" face au virus Ebola, qui a déjà fait 729 victimes en Afrique de l'Ouest. Dans un entretien publié hier par le Parisien/Aujourd'hui en France, la ministre estime que le pays "a les moyens de faire face à Ebola".

"A l'heure actuelle, le risque d'importation du virus en Europe et en France est faible", note la ministre. "Aucun cas n'a d'ailleurs été signalé à ce jour", précise-t-elle en ajoutant que la France fait en sorte que le pays ne soit pas touché.

"Nous avons (également) mis le dispositif de veille sanitaire en alerte pour sensibiliser les professionnels de santé au diagnostic et aux modalités de prise en charge, au cas où un patient se présenterait en souffrant de fièvre et rentrant de l'un des pays concernés par l'épidémie", explique la ministre, précisant que de nouvelles recommandations à destination des professionnels, allait être adressées.

Aucune restriction de voyage n'a pour l'instant été émise par le gouvernement français. Le ministère des Affaires Etrangères recommandait cependant hier, aux ressortissants français d'éviter de se rendre dans les pays où sévit le virus.

Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés. La fièvre qu'il provoque se manifeste par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Son taux de mortalité peut aller de 25 à 90%. Découvert en 1976, il n'existe pour l'instant aucun vaccin homologué.

VOIR AUSSI