Image d'illustration.
Image d'illustration.

Maladie de la vache folle : fin du dépistage sur les bovins

Le ministre de l'Agriculture a annoncé ce 2 octobre, au Sommet de l'élevage en Auvergne, la levée des tests de dépistage de l'ESB (encéphalite spongiforme bovine, dite "maladie de la vache folle") sur les animaux nés depuis 2002. Ces tests étaient considérés par la filière bovine "comme un frein à l'exportation".

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

"Nous mettons fin aux tests ESB pour les bovins nés après le 1er janvier 2002. La décision a été arbitrée hier", a déclaré Stéphane Le Foll dans les travées du Sommet de Cournon, près de Clermont-Ferrand. Selon son entourage, l'arrêté ministériel sera publié "dans les prochains jours".

"C'est un gain de compétitivité pour la filière et une preuve que nous pourrons donner, à l'international, de la situation sanitaire de notre pays", a fait valoir le ministre.

Le dépistage de l'encéphalite spongiforme bovine (variante animale de la maladie de Creutzfeldt-Jakob) avait été rendu obligatoire en France en 2001, en pleine épidémie. Resté en partie en vigueur, en fonction de l'âge des bovins, il contraint à retenir les carcasses 24 heures après abattage, le temps d'obtenir les résultats des analyses. Selon la filière, il agit surtout comme un repoussoir sur de nombreux marchés extérieurs, notamment chinois.

En savoir plus sur la maladie de Creutzfeldt-Jakob :