Les femmes sont-elles plus touchées par les jambes lourdes ?

Les femmes sont-elles vraiment plus concernées par ce problème ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Ariel Toledano, angiologue phlébologue :

"Les femmes sont plus concernées par ce problème de jambes lourdes pour des raisons hormonales. Plus d'une femme sur deux serait concernée par ce problème alors qu'un homme sur quatre serait également touché. Les femmes sont donc beaucoup plus concernées notamment à cause des problèmes hormonaux.

"Les grossesses sont des "usines à hormones" et il est évident que s'il n'y avait pas ce facteur hormonal, on n'aurait pas de statistiques différentes entre les hommes et les femmes.

"À la ménopause, le problème de jambes lourdes ne s'arrange pas. Chaque période dans la vie d'une femme, les changements hormonaux aggravent l'état des veines : mise en route d'un contraceptif, les grossesses qui plus elles sont rapprochées plus il y a des risques que les veines se dégradent, l'apparition de la ménopause qui fragilise les femmes… Il y a aussi l'âge, à partir de 50 ans-52 ans les veines se dégradent. Le sang doit remonter vers le haut et ne pas redescendre, au bout d'un moment les veines se fatiguent. Conjugués aux problèmes hormonaux qui apparaissent à ce moment-là, on observe souvent une dégradation à partir de 50 ans.

"Une statistique dit qu'à 20 ans, 20% de la population ont des problèmes veineux. Et à 70 ans, 70% ont des problèmes veineux. Cette statistique est parlante. On comprend ainsi bien que plus on prend de l'âge, l'âge est d'ailleurs un facteur de risque connu de la maladie veineuse, plus on a des problèmes veineux. Ces statistiques sont parlantes mais nous avons aussi la possibilité de traiter à chaque période de la vie d'une femme les problèmes veineux en apportant des solutions tant sur le plan esthétique que sur le plan des douleurs."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :