Le chikungunya débarque en Polynésie française

Le chikungunya débarque en Polynésie française

Une femme de 60 ans a été infectée par le virus du chikungunya après un voyage en Guadeloupe. Il s'agit du premier cas recensé en Polynésie française.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Jusqu'ici épargnée par ce virus transmis par les moustiques, cette collectivité d'outre-mer a enregistré son premier cas de chikungunya ce mercredi 28 mai 2014. La victime, non hospitalisée, est une femme de 60 ans revenue dimanche dernier d'un séjour en Guadeloupe.

Pour prévenir toute propagation du virus, les autorités sanitaires locales ont décidé "d'éliminer tous les moustiques qui auraient pu piquer la personne". Pour cela, des pulvérisations anti-moustiques et la destruction de leurs gîtes larvaires étaient programmées ce jeudi dans les quartiers fréquentés par la patiente infectée.

Pour rappel, le chikungunya provoque chez les personnes atteintes une fièvre brutale avec des douleurs articulaires, notamment aux extrémités des membres. Dans certains cas, ces douleurs et des raideurs peuvent persister pendant plusieurs mois voire plusieurs années. La maladie pouvant même être mortelle chez des patients fragilisés comme les personnes âgées.

Depuis la fin de l'année 2013, au moins treize personnes sont mortes du chikungunya aux Antilles et en Guyane, dont neuf décès enregistrés en Martinique.

A VOIR AUSSI