La pilule gratuite pour les ados : c'est voté !

Les députés ont voté la loi sur la prise en charge totale de l'avortement et à la gratuité de la contraception pour les mineures de 15 à 18 ans.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
La pilule gratuite pour les ados : c'est voté !

La loi a été votée par l'Assemblée nationale : la contraception devient à 100% gratuite pour les 15-18 ans. Par contraception, il faut entendre tous les moyens actuellement pris en charge par la sécurité sociale, c'est-à-dire la pilule, les stérilets et les implants. Et par remboursement, il faut comprendre que cette technique de contraception devient remboursable en totalité par la Sécurité sociale.

François Hollande avait promis dans son programme de rendre la contraception plus accessible en créant un "forfait contraception" pour les mineures, leur garantissant "la gratuité, l'accès à un médecin dans l'anonymat et à une contraception de haut niveau".

Une contraception remboursée, mais pas forcément plus accessible

Avec cette loi, les mineures pourront donc se faire rembourser ou ne rien dépenser, si elles se rendent directement en pharmacie avec une carte Vitale et une prescription. Mais cette loi ne change pas le problème de l'accès à la contraception : une adolescente ne pourra pas, si elle veut avoir accès à cette gratuité, le faire anonymement. Les enfants, avant l'âge de 18 ans, sont inscrits sur le même régime que leur parents, ils seront forcément prévenus d'une consultation chez un(e) gynécologue et de l'achat d'un contraceptif en pharmacie.

Les jeunes filles mineures représentent une population de plus d'un million de personnes. Pour les défenseurs d'un accès libre à la contraception, cette loi ne suffit pas car elle ne prend pas en compte le besoin d'anonymat.

La prise en charge à 100% devrait entraîner un coût additionnel de 5 millions d'euros, selon l'estimation du gouvernement.

En savoir plus