La misère a un visage

La misère a un visage

À l'occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, l'association Médecins du Monde présente l'exposition "Regardons la précarité en face". Des visages d'hommes et de femmes marqués par la pauvreté et l'exclusion règneront sur le Parvis de l'Hôtel de Ville à Paris, du 16 au 19 octobre 2014.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Il s'agit d'inconnus croisés au coin d'une rue ou assis sur un banc. Des femmes, des hommes et des enfants qui vivent dans la précarité et la pauvreté. "Des êtres anonymes aux vies ordinaires et aux destins extraordinaires" exclus de la société. C'est pour extraire ces individus de l'anonymat que Médecins du Monde les met en lumière dans l'exposition "Regardons la précarité en Face", à l'occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre. Les clichés réalisés par le portraitiste Denis Rouvre sont visibles sur le Parvis de l'Hôtel de Ville à Paris, du 16 au 19 octobre 2014.

La pauvreté est un fléau. Elle touche plus de trois millions de personnes en France, selon Médecins du Monde. L'association affirme dans son rapport avoir reçu plus de 30.000 personnes pour des consultations d'ordre médicales, dentaires et sociales au cours de l'année 2013. Par ailleurs, l'association est intervenue auprès des plus exclus (les personnes vivant à la rue, en squat ou en bidonville, les prostitués, les toxicomanes, les migrants en transit...).

Même si la principale motivation de contact avec l'association est une demande de soins (84%), le besoin d'accompagnement social est très présent (22%).

VOIR AUSSI :