Grippe H7N9 : une souche résistante et virulente

Grippe H7N9 : une souche résistante et virulente

Des expériences réalisées en laboratoire démontrent qu'une forme du virus de la grippe aviaire H7N9, "hautement résistante" au traitement par Tamiflu®, possède la même virulence et les mêmes capacités de transmission que ses homologues non résistantes. Ces recherches ont été publiées le 10 décembre 2013 dans la revue Nature communications.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Le seul traitement actuellement disponible contre la grippe H7N9 est le Tamiflu®. Il permet une réduction de la charge virale des malades et limite ainsi les complications associées au virus.

Du fait de mutations, certaines souches du H7N9 sont devenus résistantes à ce traitement. Toutefois, de telles mutations se font parfois au détriment de la virulence ou de la capacité de transmission des virus.

Une expérience menée par une équipe de chercheurs américains de l'Ecole de médecine de Mount Sinai, à New York, montre qu'un "clone" du virus H7N9 (conçu en laboratoire), résistant au Tamiflu®, est "aussi virulent chez les souris et aussi transmissible chez les cochons d'Inde [que les virus H7N9 non résistants à ce médicament]."

Selon l'étude, ce virus résistant s'avère capable d'"infecter des cellules humaines en culture et se propager entre animaux de laboratoire [avec autant d'efficacité que ses homologues non résistants]".

En conclusion de leurs travaux, les scientifiques soulignent la nécessité d'une utilisation prudente des antiviraux dans le cadre de la lutte contre les infections par H7N9, afin de ne pas favoriser l'émergence de souches à la fois résistantes et virulentes.

 

 Source : Influenza A(H7N9) virus gains neuraminidase inhibitor resistance without loss of in vivo virulence or transmissibility. R. Hai et coll. Nature Communications, dec. 2013 doi:10.1038/ncomms3854

 

En savoir plus sur la grippe H7N9

Sur Allodocteurs.fr :

A ce jour, l'Organisation mondiale de la Santé compte au total 139 personnes infectées par le virus grippal aviaire A (H7N9), parmi lesquels 45 décès ont été dénombrés.