Grève des médecins : les propos qui ont choqué les téléspectateurs

C'est une lettre dont on parle beaucoup en ce moment et pour cause le ton y est pour le moins familier et enflammé. Cette lettre est celle adressée par le Dr Arielle Salon, chirurgien de la main, à Marisol Touraine. Le Dr Salon interpelle directement la ministre de la Santé sur le malaise que ressentent actuellement les chirurgiens libéraux. Elle était l'invitée du "Magazine de la santé", sur France 5, le 14 novembre 2012.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Entretien avec le Dr Arielle Salon, chirurgien de la main, invitée du Magazine de la santé du 14 novembre 2012

 

Si la lettre du Dr Arielle Salon à Marisol Touraine, ministre de la Santé, pour contester la réforme des dépassements d'honoraires fait actuellement le buzz sur Internet, son passage sur le plateau du "Magazine de la santé", mercredi 14 novembre 2012, a également provoqué une véritable onde de choc.

Attaques virulentes contre Marisol Touraine, propos enflammés, comparaisons hasardeuses,... Le chirurgien de la main n'a pas fait dans la dentelle pour évoquer le malaise des chirurgiens libéraux, au risque de choquer de nombreux téléspectateurs.

Au cœur de la polémique, ses propos concernant les tarifs sécu. Alors qu'elle regrette que les tarifs sécu des interventions chirurgicales n'aient pas évolué depuis 30 ans, le Dr Salon n'a pas hésité à comparer le tarif d'une intervention de la main à celui d'une paire de chaussures ou encore à une intervention d'un coiffeur : "Moi chirurgien de la main, je vais opérer une malformation congénitale pour 200 euros en tarif sécu. Une amygdale c'est 150 euros. (...) 200 euros en moyenne, c'est le prix de mes pompes (sic), c'est le prix de l'intervention d'un coiffeur, c'est le prix d'un truc éphémère."

Après avoir dénoncé les "manipulations" de la ministre de la Santé, le Dr Salon s'est par ailleurs "vantée" de "faire la justice sociale tous les jours" avec "40 % de gens gratuits chez moi, en plein 16ème".

À la suite de cet entretien, vous avez été nombreux à nous faire parvenir vos réactions.

Pour Bernery, le Dr Salon est "complètement dans son monde et manque de délicatesse pour parler de ses problèmes d'honoraires". Mireille, elle, se dit "choquée et outrée" que l'on puisse "comparer le remboursement de chirurgie de la main à l'achat d'une paire de chaussures ou à une séance chez le coiffeur…" et regrette que "cette dame ait perdu un certain sens de la réalité" dans une période où "beaucoup de nos compatriotes sont confrontés à la crise et au chômage".

Même son de cloche pour Freycon, pour qui "Mme Salon ne vit pas dans le même monde que la majorité des Français" et pour Daniel qui dénonce "un décalage entre le commun des mortels et le corps médical".

Selon un sondage BVA, dont les résultats ont été rendus publics mercredi 14 novembre 2012, 86% des Français estiment le mouvement de protestation des internes en médecine justifié, en revanche 62% n'ont guère d'estime pour la colère des chirurgiens et spécialistes libéraux.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :