Euthanasie : le Dr Bonnemaison suspendu

Le médecin urgentiste de Bayonne est suspendu après avoir été interdit d'exercer. Il est soupçonné d'avoir aidé neuf de ses patients à mourir. L'affaire relance le débat sur l'euthanasie.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Nicolas Bonnemaison (image d'archives)
Nicolas Bonnemaison (image d'archives)

Il est libre, mais il ne peut plus exercer. Le Dr. Nicolas Bonnemaison a été suspendu à titre conservatoire par le ministère de la Santé sur décision conjointe de Xavier Bertrand et de Nora Bera. Il est soupçonné d'euthanasie active sur neuf patients en fin de vie, à l'hôpital de Bayonne. Il y dirige l'unité d'hospitalisation de courte durée.

A la suite d'une enquête de l'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS), le médecin urgentiste âgé de 50 ans a été mis en examen  le 12 aout 2011 pour "empoisonnements sur personnes particulièrement vulnérables". Un rapport avait porté à sept, puis à huit, le nombre de cas de patients. Un neuvième vient d'être évoqué. L'IGAS avait étudié les cas de dix-neuf patients décédés dans le service du Dr Bonnemaison.

Des sanctions du conseil de l'ordre national 

Mi-septembre, le médecin avait déjà été interdit de pratiquer la médecine, d'entrer en contact avec les membres de son ancien service et de résider en Pyrénées-Atlantique. Si le Conseil de l'ordre des médecins des Pyrénées-Atlantiques a refusé de porter plainte, le Conseil national s'est saisi du dossier et a décidé d'engager des poursuites disciplinaires contre le médecin.

Nicolas Bonnemaison est accusé d'avoir administré à ses malades du curare en même temps que de puissant sédatifs. Or le curare ne fait pas partie des médicaments pouvant être prescrits pour abréger la fin de vie dans le cas de la loi Leonetti de 2005. De plus, il aurait pris la décision seul, sans consulter d'autres médecins, comme l'exige la loi. Pour rappel, la loi Leonetti autorise la prescription de médicaments ayant pour effet secondaire d'accélérer le processus menant à la mort. Il n'est en revanche pas possible d'administrer de substances léthales.

Pour en savoir plus

Sur Bonjour-docteur :

Et aussi :