Contractures musculaires : le tétrazépam retiré du marché

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vient d'annoncer le retrait du tétrazépam. À partir du lundi 8 juillet 2013, la molécule utilisée comme décontracturant musculaire ne sera plus disponible dans les pharmacies en France. À l'origine de ce retrait, des réactions cutanées rares et parfois mortelles.

Hejer Tliha
Rédigé le

Si vous souffrez de contractures musculaires douloureuses, vous connaissez sans doute le Myolastan® ou le Panos®, deux médicaments de la famille des benzodiazépines qui contiennent du tétrazépam. Cette molécule présente un risque rare mais grave de réactions cutanées pouvant entraîner la mort.

En janvier 2013, l'ANSM avait saisi l'Agence Européenne du Médicament (EMA) pour une réévaluation du rapport bénéfice/risque du tétrazépam ainsi qu'une suspension de sa commercialisation. Ces deux recommandations ont été suivies par l'EMA.

En novembre 2012, une enquête de pharmacovigilance française faisait déjà état de plusieurs effets indésirables du tétrazépam. Elle mentionnait "une fréquence élevée d'effets indésirables cutanés tels que des syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson qui se traduisent par des destructions brutales de la couche superficielle de la peau et des muqueuses et des syndromes d'hypersensibilité médicamenteuse".

Mis sur le marché en 1967, le tétrazépam n'était déjà plus remboursé par l'Assurance maladie depuis décembre 2011 pour service médical rendu (SMR) jugé insuffisant.

Sa suspension à partir du 8 juillet en France "sera accompagnée le même jour d'un rappel de toutes les boîtes disponibles sur le marché", précise l'ANSM.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :