Ch@t : Don d'organes

Ch@t : Don d'organes

Ch@t du 18 juin 2014 de 15h à 16h : le Pr Olivier Bastien, anesthésiste-réanimateur et le Dr Julien Charpentier, coordinateur des prélèvement d'organes et de tissus à l'hôpital Cochin ont répondu à vos questions.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Peu de Français expriment clairement leur position sur le don d'organes de leur vivant, or cela a des répercussions sur toute la chaîne du prélèvement. En cas de décès, l'équipe médicale dispose de peu de temps pour interroger les proches sur la volonté du défunt, car le maintien en état des organes n'est possible que quelques heures.

Selon la loi française, tout le monde est donneur d'organes par défaut. Mais si l'on est opposé au don de ses organes, on peut s'inscrire au registre national des refus. Cette mention a une valeur légale et le prélèvement ne sera pas envisagé.
 

En savoir plus ur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :