Blâme pour le cyberpharmacien médiatique

Blâme pour le cyberpharmacien médiatique

L'Ordre national des pharmaciens a prononcé jeudi 10 octobre 2013 un blâme à l'encontre de Philippe Lailler, pharmacien pionnier de la vente en ligne de médicaments. L'Ordre reproche au pharmacien d'avoir fait la promotion de son officine à l'occasion d'une série de reportages relatant son initiative.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

La vente de médicaments délivrés sans ordonnance n'est réglementée en France que depuis le 12 juillet 2013. Auparavant il y avait un vide juridique.

"La protection de la santé publique justifie que la publicité en faveur des officines soit strictement limitée", écrit le juge administratif Gilles Mathis, président la chambre disciplinaire de Basse-Normandie de l'Ordre des pharmaciens. Pour la chambre, M. Lailler n'a pas respecté ces limites.

"Certains propos de M. Lailler" dans les médias "établissent des comparaisons entre ses prix et ceux de ses concurrents", relève aussi la chambre pour justifier sa décision.

Le blâme est le premier niveau de l'échelle des sanctions d'une chambre de discipline. Les mesures peuvent aller jusqu'à la radiation, en passant par l'interdiction temporaire d'exercer. La plainte contre M. Lailler émanait du président de l'Ordre régional des pharmaciens, Franck Blandamour.

Interrogé par l'AFP, l'avocat de M. Lailler, Me Robert Apéry, a indiqué que son client n'avait pas encore décidé s'il faisait appel.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :