Copie d'écran de la vidéo Youtube, publiée par Universal Picture
Copie d'écran de la vidéo Youtube, publiée par Universal Picture

Angelina Jolie n'est pas invincible

En pleine promotion de son dernier film "Invincible", l'actrice américaine Angélina Jolie, a annoncé qu'elle allait faire une pause car elle a attrapé... la varicelle.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Dans un bref message d'une quarantaine de secondes publié vendredi sur le site de partage de vidéos Youtube, Angelina Jolie, qui a quelques boutons rouge caractéristiques sur le cou, dit vouloir informer ses fans qu'elle avait contracté la varicelle, une infection virale hautement contagieuse. Elles ne pourra donc pas assurer la promotion d'Invincible, dernier long-métrage qu'elle a réalisé.

"J'ai découvert hier soir que j'avais la varicelle", explique l'actrice de 39 ans, tout en gardant le sourire. La varicelle provoque des éruptions de boutons et d'importantes démangeaisons. Causée par un virus (le VZV), la varicelle touche à 90% des enfants de 1 à 14 ans, mais elle peut aussi infecter les adultes qui n'ont pas été touchés dans leur jeunesse.

Le virus se dissémine par voie respiratoire, et les premiers boutons apparaissent 14 jours après l'infection, envahissant ensuite tout le corps... La varicelle est considérée comme la maladie éruptive la plus contagieuse. Angelina Jolie, mère de 6 enfants, a ajouté : "Je vais rester à la maison, à me gratter. Je n'y crois pas... Mais c'est la vie !". Si tout va bien, l'actrice sera guérie d'ici 10 à 15 jours...

En savoir plus sur la varicelle :

Que risque Angelina Jolie ?

Les adultes infectés par la varicelle sont rares, mais doivent être suivis de près par un médecin, car ils sont plus à risque de développer des complications sévères. L'évolution de l'infection est normalement favorable au bout de 10 à 15 jours, mais si elle persiste, il existe une chance pour que les boutons grattés s'infectent. Dans certains cas peu fréquents, des complications respiratoires, neurologiques et hépatiques peuvent aussi apparaître. La surveillance médicale est donc de mise.