Accueil des adultes handicapés : comment se faire aider ?

Je m'occupe de mon frère autiste (50 ans) depuis la mort de nos parents. Il n'a jamais été suivi dans un centre adapté. Comment se faire aider ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses de Thierry Nouvel, membre de l'UNAPEI :

"Cette responsabilité pèse sur les frères et les sœurs qui doivent trouver des solutions. Le plus simple est de s'adresser à des associations, à la Maison Départementale des Personnes Handicapées de son département. Il y en a une par département. Il faut frapper à leur porte et parfois insister pour une procédure qui est assez lourde. Mais il y a aussi des associations, comme l'UNAPEI qui peuvent accompagner, aider et conseiller ces familles qui sont en difficulté.

"La problématique du vieillissement est une problématique que nous n'avons pas anticipée. Cela crée un phénomène d'entonnoir. Du coup, nous ne savons que faire de toutes ces personnes, qui sont déjà dans des structures et de toutes celles qui vont y rentrer. Il y a un embouteillage qui s'est crée, et nous demandons qu'il y ait des plans, qui y soient consacrés, pour que chacun puisse trouver une solution adaptée à ses besoins."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Quel budget mensuel faut-il prévoir pour placer un adulte handicapé ?
    Je m'occupe à temps plein de ma sœur aînée âgée de 64 ans. Y a-t-il des indemnités possibles pour la prise en charge de ce handicap à 80 % ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Pourquoi, contrairement à la Belgique, la France ne dispose-t-elle pas de suffisamment de structures pour ses handicapés ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses de Thierry Nouvel, membre de l'UNAPEI