Violences familiales : une question d'éducation ?

Peut-on expliquer cette violence par une éducation trop extrême : trop stricte ou au contraire trop laxiste ?

Rédigé le

Violences familiales : une question d'éducation ?

Les réponses avec le Dr Gérard Lopez, psychiatre de l'enfant et de l'adolescent et Michel Defrance, directeur de l'institut thérapeutique éducatif et pédagogique à Bièvre (91) :

"L'éducation est le produit de tout un processus, de tout un engrenage qui fait que les actes, les paroles, les attitudes prennent du sens, prennent un sens par rapport aux valeurs véhiculées dans une société, par rapport aux enfants qui s'alimentent de ce qu'on dit, de ce qu'on fait, de l'exemplarité de tout le monde. Donc ils s'approprient les vecteurs, les médiations, le langage, les attitudes qu'ils voient autour d'eux. Dans une société violente, les enfants s'approprient assez vite ce code et ces modes de communication.

"Reste aux adultes de tenir leur place d'adulte et effectivement de faire rentrer les jeunes dans des systèmes où ils peuvent mesurer la conséquence de leurs actes, corriger quand les actes sont non productifs de relation positive et au contraire réprimander sur des relations qui bafouent le respect de l'autre.

"Pour le dire plus simplement, on est dans une société où la loi du plus fort règne en maître. Il suffit de voir ce qu'il se passe au football…"

En savoir plus :