Un médicament antifongique bientôt suspendu en Europe

Le Commission européenne se prépare à suspendre du marché les médicaments antifongiques par voie orale à base de kétoconazole, comme l'a fait la France en juillet 2011, avec le Nizoral. L'Agence européenne du médicament (Ema) vient en effet d'émettre une recommandation de suspension de ces traitements dans tous les pays de l'Union européenne, au vu des risques pour le foie. 

Rédigé le

Un médicament antifongique bientôt suspendu en Europe
Un médicament antifongique bientôt suspendu en Europe

"Le bénéfice du kétoconazole par voie orale ne compense pas le risque de lésion hépatique" pour le traitement des mycoses et des champignons, a conclu l'Agence dans son avis.

La Commission a entamé la procédure visant à rendre cet avis contraignant au niveau européen, et le soumettra à cette fin au contrôle des Etats membres, a précisé la même source.

L'Ema recommande aux patients traités par ces médicaments de s'adresser à leurs médecins, mais sans urgence, "pour discuter d'un traitement alternatif".

L'Ema a par contre jugé que l'utilisation par voie locale (gel, crème, shampoing, etc.) des médicaments à base de kétoconazole (vendus par divers laboratoires) demeure possible, étant donné le très faible passage dans la circulation sanguine.

Ces médicaments peuvent aussi continuer à être administrés par voie orale, mais uniquement en cas d'approbation "sous conditions" des autorités nationales, pour le traitement du syndrome de Cushing, une maladie hormonale rare potentiellement fatale.