Un médecin spécialiste de la prison à la tête de l'OIP

Le professeur Antoine Lazarus, 71 ans, ancien médecin à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne), a été élu à la tête de l'Observatoire international des prisons (OIP). Il succède à la journaliste Florence Aubenas, qui ne se représentait pas.

Rédigé le

Un médecin spécialiste de la prison à la tête de l'OIP
Un médecin spécialiste de la prison à la tête de l'OIP

Professeur émérite de santé publique et de médecine sociale à l'université Paris XIII, Antoine Lazarus fut, au début de sa carrière, médecin à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis. A la même époque, il a créé le Groupe multiprofessionnel des prisons (GMP), qui met en relation des travailleurs de la justice pénale, "pour lutter contre le secret, l'arbitraire, et le rôle pathogène de la prison".

Il a participé en 1990 à la fondation de l'Observatoire international des prisons (OIP), dont la section française a vu le jour en 1996 avec pour vocation de "défendre la dignité et les droits fondamentaux des personnes incarcérées".

Antoine Lazarus entend élargir la réflexion de l'OIP aux "inégalités sociales de risques de délinquance et d'emprisonnement", selon un communiqué de l'OIP, qui relève "la confusion croissante entre la contrainte pénale et la contrainte psychiatrique, à l'heure où la médecine doit résister à une assignation insistante à exercer un rôle d'auxiliaire de justice et d'expert judiciaire".

L'OIP a également élu l'avocat Etienne Noël aux fonctions de secrétaire national. Inscrit au barreau de Rouen, ce militant des droits des détenus, membre de longue date de l'OIP, a obtenu de nombreuses condamnations de l'Etat pour conditions de détention contraires à la dignité humaine.

En savoir plus