Thigh gap : phénomène de mode ou dérive anorexique ?

Quel est le point commun entre Miley Cyrus, Alexa Chung ou encore Victoria Beckham ? Elles ont toutes un "thigh gap": un écart entre les cuisses. L'ultra maigreur s'affiche sur les podiums. Chez les adolescentes, cette morphologie devient un véritable phénomène de mode. Mais attention, le thigh gap peut virer à l'obsession et devenir pathologique.   

Rédigé le

Thigh gap : phénomène de mode ou dérive anorexique ?

Nourries d'images idéales de magazines, certaines adolescentes enchaînent les régimes dans le but de parvenir au "thigh gap", un espace entre des cuisses qui, pieds serrés, ne se touchent pas.

Les jeunes filles peuvent réduire leur apport calorique jusqu'à 600 calories par jour pour avoir un thigh gap, alors que les besoins énergétiques d'une adolescente tournent autour des 2.500 calories par jour, selon des recommandations de l'OMS.

Cette obsession de la minceur pousse à de grandes privations, déclenchant très vite des troubles du comportement alimentaire, qui peuvent engendrer de graves carences, et dans les cas extrêmes, mener à l'anorexie et à la dépression. 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :


Sponsorisé par Ligatus