Smoothies, jus de fruits, sodas : même combat

Jus de fruits et smoothies sont pointés du doigt par deux scientifiques américains. Interviewés dans le journal anglais The Guardian, Barry Popkin et Georges Bray estiment que ces boissons, représentent un risque pour notre santé, en raison de leur forte teneur en sucres.

Rédigé le

Smoothies, jus de fruits, sodas : même combat
Des smoothies à consommer avec modération © Peredniankina - Fotolia.com

D'un point de vue quantitatif, 100 ml de smoothie, jus de fruits ou soda, c'est environ 10 g de sucres (40 calories). Si on se contentait de ces 100 ml, il n'y aurait pas vraiment matière à débat, mais voilà, nos verres en contiennent plutôt 250 ml et notre consommation ne se limite pas toujours à un seul par jour.

Nous l'avons entendu partout. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) recommande ''au moins 5 portions (1 portion = 80 à 100 g) de fruits et légumes quotidiennement'', mais ce message est il vraiment clair pour tout le monde ?

Fruits et légumes à volonté

Les fruits et légumes renferment des fibres, des minéraux (magnésium, calcium, potassium...) et des vitamines ( beta-carotène, vitamine B9, vitamine C...) indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

Chaque fruit et légume possède sa particularité : les fruits oranges sont ainsi plus riches en beta-carotène que les autres, les champignons sont les légumes qui apportent le plus de vitamine B2, le melon est le fruit qui contient le plus de vitamine B9 et le poivron vert contient plus de vitamine C que l'orange.

Pour cette raison, à travers le message du PNNS, il faut comprendre que ce qui est important, c'est de varier son alimentation et que, "au moins 5 portions", peut correspondre à 200 g de légumes à chaque repas et deux ou trois portions de fruits par jour.

Un bémol sur les smoothies et jus de fruits

Le point noir concernant les smoothies, les jus de fruits ou autres sodas, est la quantité consommée. Lorsque vous avalez 33 cl (une cannette) d'un de ces breuvages, c'est environ sept morceaux de sucres qui se retrouvent dans votre organisme. Si vous faites les jus vous même, il faut aussi savoir que la proportion de sucre varie en fonction du fruit. Il y a environ 16%* de sucres dans la banane, 11%* dans la pomme, 4%* dans la fraise et 38%* dans le pruneau. Quoi qu'il en soit, pour un bon équilibre alimentaire, les sucres simples, contenus dans les produits laitiers, les fruits et légumes mais aussi les friandises, doivent représenter entre 20 et 24% de notre apport énergétique total.

Enfin, la plupart des fruits ont un Index glycémique (IG)** bas, mais la préparation des smoothies ou jus de fruit faisant passer les fruits de l'état solide à l'état liquide, augmente cet IG. Plus vite assimilés, si nous sommes rassasiés sur le moment, la faim revient aussi plus vite et l'appel du sucre nous incite à en consommer davantage.

Evidemment, d'un point de vue qualitatif, le sucre des fruits (fructose), est meilleur que le glucose ajouté dans les sodas, mais Barry Popkin nous rappelle que "le sucre en excès, en général, est néfaste pour notre santé". Il y a 9 ans déjà, ces deux scientifiques avaient mis en lumière que la consommation de boissons sucrées prisent en dehors des repas était responsable de la monter en flèche de l'obésité.

La conclusion de cette nouvelle étude confirme que les boissons sucrées doivent être consommées avec modération, l'eau restant notre meilleure allier minceur et santé.

*Table Ciqual 2012
**Index glycémique : Capacité d'un aliment à élever la glycémie

Source : "Smoothies and fruit juices are a new risk to health, US scientists warn", The Guardian, Sarah Boseley, 7 September 2013.


En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :