SAMU : une équipe mobile pour rompre l'isolement

Pour désengorger le Samu parisien, une équipe mobile d'urgence médico-sociale va aller à la rencontre des publics isolés qui ne nécessitent pas de prise en charge médicale. Cette unité mobile, composée de deux médecins et d'une assistante sociale, répondra aux appels concernant des problèmes "médico-psycho-sociaux".

Rédigé le , mis à jour le

SAMU : une équipe mobile pour rompre l'isolement

Entretien avec le Dr Suzanne Tartière, responsable du projet "Equipe mobile d'urgence" au Samu de Paris

Bonjour, le Samu j'écoute ! A l'autre bout du combiné ne se cache pas toujours une urgence médicale. "En une seule journée, seuls 10% des appels relèvent d'une urgence médicale", explique le Dr Suzanne Tartière. Le Samu doit en effet faire face à une augmentation des appels de personnes en situation de précarité souffrant de troubles médico-psycho-sociaux. Ces appels ne relevant pas d'une urgence grave et ne nécessitant pas d'hospitalisation sont essentiellement passés par des personnes âgées isolées.

Pour répondre à cette demande, l'Assistance publique- Hôpitaux de Paris (AP-HP ) a mis en place une équipe mobile d'urgence (EMU) en collaboration avec l'association Les Transmetteurs, composée entre autre de médecins retraités et de bénévoles, au sein du Samu de Paris.

Cette équipe a pour vocation de se déplacer au domicile des patients, en journée pour des interventions longues. Ils pourront ainsi juger de l'état du patient et le rediriger vers des services mieux adaptés à leur état. L'EMU est composée de deux médecins et d'une assistante sociale.

"Le Samu, dans son rôle de régulateur d'urgences médicales, ne peut répondre aux appels complexes concernant des problèmes médico-psycho-sociaux", insiste Suzanne Tartière, la responsable du projet.

Ce service totalement urbain (Paris intra-muros), a souhaité s'inscrire dans une démarche environnementale. Dans un accord conclu avec EDF, l'équipe sera équipée d'une voiture électrique.

En savoir plus