Prévention routière : des campagnes chocs !

Près d'un jeune conducteur sur trois avoue avoir conduit en ayant dépassé le seuil légal de 0,5 gramme d'alcool par litre de sang, selon une enquête de la Prévention Routière et d'Assureurs Prévention qui lancent mardi la campagne "Avant de mourir, je veux... ". L'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), quant à elle, tape encore plus fort avec une vidéo choquante montrant des conducteurs assister à... leur propre enterrement !

Rédigé le

Prévention routière : des campagnes chocs !
Prévention routière : des campagnes chocs !

Un jeune conducteur sur trois a déjà conduit en état d'ébriété

L'alcool au volant reste la première cause d'accidents mortels pour les 18-24 ans, qui représentent 4% des automobilistes mais 21% des tués en 2013.

L'institut de sondage The Links a mené une enquête par Internet, du 2 au 9 décembre 2013, auprès d'un échantillon représentatif de 337 conducteurs réguliers ou occasionnels âgés de 18 à 24 ans. Ce sondage révèle que huit jeunes sur dix (84 %) déclarent avoir recours au "capitaine de soirée" (conducteur désigné qui ne boit pas avant de reconduire ses amis) ne serait-ce que de temps en temps.

37% des jeunes conducteurs déclarent qu'une soirée réussie est une soirée au cours de laquelle on boit de l'alcool et 48,9% déclarent que ne pas boire est mal perçu ou mal compris par les autres.

De ce fait, les prises de risques individuelles persistent chez les jeunes conducteurs puisque près d'un sur trois estime avoir déjà conduit en ayant dépassé le 0,5 g/l d'alcool dans le sang.

"Avant de mourir, je veux…"

Afin de continuer à promouvoir le réflexe "SAM, le capitaine de soirée" auprès des jeunes, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention ont lancé "Avant de mourir, je veux...", une campagne de prévention contre l'alcool au volant.

Les deux partenaires ont imaginé un dispositif inspiré du concept Before I die ("Avant de mourir ") de l'artiste américaine Candy Chang. Ce concept artistique collectif et urbain a déjà fait le tour du monde mais est utilisé pour la première fois en France.

Un mur géant en ardoise a été érigé sur le campus de l'université Paris 8 à Saint-Denis le 2 avril 2014, incitant les étudiants à compléter la phrase "Avant de mourir, je veux... ".

Chacun y est allé de sa réponse : "Je veux embrasser ma douce, je veux réaliser tous mes rêves, je veux faire le tour du monde ou je veux gagner à l'Euro millions".

Ces deux associations ont déjà organisé plus de 20.000 soirées "Capitaine de soirée" depuis 2000 en discothèques, dans les bars et festivals où elles ont distribué plus de 300.000 éthylotests gratuitement.

Une vidéo choc pour lutter contre les excès de vitesse

Pour choquer le grand public, l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) emploie les grands moyens.

Dans leur dernière campagne de prévention pour la sécurité routière, "Il est parti trop vite", l'Institut a diffusé une vidéo montrant des conducteurs piégés par leurs proches et assister à leur propre enterrement afin de les sensibiliser sur les dangers des excès de vitesse. Elle met en scène des personnes pensant avoir rendez-vous avec un proche et se retrouver une fois sur place, à leur propre enterrement. Les familles qui se sont prêtées au jeu se livrent à des discours qui émeuvent les personnes piégées. Une méthode certes peu délicate, mais efficace.