Monozygotes ou dizygotes : attendre des jumeaux

Une grossesse sur cent est une grossesse gémellaire. Comment se déroule cette grossesse ? Pourquoi sont-elles plus surveillées que les autres ? Jumeaux monozygotes, dizygotes, comment faire la différence ? Les réponses dans ce dossier.

Rédigé le , mis à jour le

Monozygotes ou dizygotes : attendre des jumeaux
Sommaire

Monozygotes ou dizygotes ?

Rencontre avec de vraies jumelles mariées à de vrais jumeaux

Il existe deux sortes de jumeaux : les jumeaux monozygotes (les "vrais") et les dizygotes (les "faux"). C'est au moment de la fécondation, lors de la rencontre entre le spermatozoïde et l'ovule, que tout se joue.

Les monozygotes. Ils proviennent de l'union d'un seul spermatozoïde et d'un seul ovocyte. Ils forment un œuf qui se divisera en deux. Les deux enfants ont alors le même patrimoine génétique et sont forcément du même sexe.

Les dizygotes. Ils proviennent de deux œufs. Deux spermatozoïdes différents ont fécondé deux ovocytes de manière séparée. Il y a eu une double ovulation chez la maman. On aboutit ainsi à deux individus différents, qui n'ont pas les mêmes gènes et qui peuvent être de sexe différent. Les jumeaux dizygotes ne ressemblent pas plus que des frères et sœurs.

La grossesse unique

C'est lors de la première échographie que le médecin peut diagnostiquer une grossesse gémellaire.

Grossesse : comment ça se passe ? Les bébés se développent dans l'utérus de la maman, lequel contient le placenta. Du liquide entoure le fœtus : c'est le liquide amniotique, indispensable aux échanges entre la mère et son bébé. Ce lien unique a lieu par l'intermédiaire du cordon ombilical.

Les artères de la mère apportent de l'oxygène et des nutriments, qui passent dans le placenta puis le cordon, lequel part vers le bébé.

Un placenta aux fonctions multiples. Il joue en même temps les rôles des poumons, des reins et de l'intestin. Des organes qui ne fonctionnent pas encore chez l'embryon. Il lui faut donc tout compenser : l'élimination des déchets réalisée par les reins ; les échanges de gaz, par les poumons, et l'apport de nutriments, par l'intestin.

La grossesse gémellaire

Les explications de Michel Cymès et Marina Carrère d’Encausse

Dans le cadre d'une grossesse unique, il y a un placenta et une poche amniotique. Pour les jumeaux, c'est un peu plus compliqué.

Les "faux" jumeaux. Ils se développent chacun dans une poche de liquide amniotique propre et ils ont chacun leur placenta.

Les "vrais" jumeaux. Ils peuvent partager le même placenta et la même poche de liquide. Ou seulement le placenta, avec deux poches séparées. Troisième possibilité : comme les faux jumeaux, ils ont chacun leur placenta et leur poche amniotique.

Une grossesse sous surveillance médicale rapprochée

Une surveillance plus accrue. Les grossesses gémellaires sont des grossesses à risque.

Le syndrome du transfuseur-transfusé. Lorsque les vrais jumeaux partagent la même poche et le même placenta, ils courent un risque particulier que l'on appelle le syndrome transfuseur-transfusé. Il s'agit d'un déséquilibre circulatoire entre les bébés. Le sang passe d'un fœtus à un autre. Heureusement, ce syndrome est loin d'être systématique.

Un risque de prématurité. La durée moyenne d'une grossesse gémellaire est de 8 mois, d'où la nécessité de se reposer.

En savoir plus sur les grossesses multiples

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus