Les lois de bioéthique révisées... a minima

Le texte a été adopté, le 15 février 2011, à l’Assemblée, par 272 voix contre 216. Sans grande conviction, donc, pour ce texte qui n’annonce pas de grands bouleversements. On note même plusieurs statu quo, comme le maintien de l’anonymat pour les donneurs de gamètes, ou le principe d’interdire la recherche sur les embryons et cellules souches.

Rédigé le

Les lois de bioéthique révisées... a minima

Pour en savoir plus 

Sur Allodocteurs.fr :