Le nouveau doyen de l'humanité est un Japonais de 111 ans

A 111 ans, le japonais Sakari Momoi est l'homme le plus âgé de la planète. Il succède au New-Yorkais d'origine polonaise Alexander Imich, décédé en juin 2014.

Rédigé le

Le nouveau doyen de l'humanité est un Japonais de 111 ans
Le nouveau doyen de l'humanité est un Japonais de 111 ans

L'homme le plus vieux du monde a 111 ans. Sakari Momoi a officiellement décroché ce titre le 19 août 2014, rejoignant sa compatriote de 116 ans, Misao Okawa, au rang des doyens de l'humanité.

L'espérance de vie des hommes japonais a franchi l'an dernier pour la première fois la barre des 80 ans, tandis que leurs consoeurs détiennent la palme mondiale de la longévité (86,61 ans). Environ un quart de la population du Japon est âgé de 65 ans et plus, une proportion qui devrait atteindre 40% d'ici à 2060.

Il y avait près de 55.000 centenaires répertoriés au Japon en septembre 2013, selon les statistiques officielles du ministère de la Santé.

Sakari Momoi est né le 5 février 1903 à Minamisoma, dans la préfecture de Fukushima. Il a reçu le prestigieux certificat des mains d'un responsable du Guinness des records à l'hôpital tokyoïte où il est pris en charge. Il succède ainsi à Alexander Imich, un New-Yorkais d'origine polonaise, son aîné d'un jour, qui est décédé en juin 2014 à Manhattan.

Petit détail : il n'est pas, de loin, la personne la plus vieille au monde ! 59 femmes le surclassaient à la mi-août, sur 73 "super-centenaires" recensés au total, selon le Gerontology Research Group (GRG) qui répertorie les actes de naissance des personnes âgées de plus de 110 ans.

VOIR AUSSI :