La cigarette électronique oui, mais...

Dans son numéro de septembre 2013, la revue 60 millions de consommateurs relance le débat sur la possible toxicité de la cigarette électronique. En émettant des "composés potentiellement cancérogènes", elle ne serait pas aussi inoffensive que les fabricants veulent bien le faire croire. Le magazine de l'Institut national de la consommation (INC) appelle à la prudence, il ne s'agit pas d'interdire ces produits qui peuvent être utiles, mais de mieux les contrôler pour protéger la santé des utilisateurs. Les tabacologues estiment que la cigarette électronique reste moins dangereuse pour la santé que le tabac, mais s'accordent sur la nécessité d'une plus grande vigilance.

Rédigé le

La cigarette électronique oui, mais...
La cigarette électronique oui, mais...

La cigarette électronique est-elle toxique ?

60 millions de consommateurs affirme avoir décelé, grâce à une méthode inédite, des "molécules cancérogènes en quantité significative" dans les vapeurs de certaines cigarettes électroniques : le formaldéhyde (ou formol) dont les teneurs relevées flirtent avec celles des cigarettes conventionnelles, l'acroléine une molécule très toxique et l'acétaldéhyde, classé cancérogène possible, dont les teneurs restent toutefois inférieures à celles observées avec les cigarettes de tabac.

La cigarette électronique ne doit pas être considérée comme un produit anodin. Il ne s'agit pas d'un médicament, ni d'un substitut nicotinique dont l'inocuité a été testée.

"Nos poumons sont faits pour inhaler de l'oxygène et rien d'autre", exprime le Dr Marion Adler, tabacologue. Selon elle, les résultats de l'enquête de 60 millions de consommateurs méritent donc d'être retenus comme un appel à la vigilance et à un meilleur contrôle. "On a trouvé des substances potentiellement dangereuses, soyons prudents". Un avis que le Dr Anne Borgne partage : "On ne connaît pas encore les effets de la cigarette électronique sur des utilisations à long terme. Des produits vont tout de même dans les poumons, peut-être qu'ils n'ont pas d'effet sur la santé, mais peut-être ont-ils des effets…il faut donc rester vigilant".

Est-elle moins nocive que la cigarette classique ?

La cigarette électronique est indéniablement moins toxique que la cigarette classique, selon le Dr Anne Borgne, "on a encore quelques inconnues mais la question à laquelle on peut répondre de façon certaine, c'est que la cigarette électronique est effectivement moins dangereuse pour la santé que le tabac fumé. Car dans la cigarette électronique, il n'y a pas tous les goudrons aux substances cancérigènes, il n'y a pas de produits de combustion, il n'y a pas de monoxyde de carbone qui entraîne les maladies cardiovasculaires, il n'y a pas d'irritants pulmonaires (quelques recherches ont été menées sur la composition de la vapeur qui est inhalée)… il y en a un petit peu mais en quantité moindre que dans la fumée de cigarette. La cigarette électronique fait tousser les asthmatiques mais elle est éminemment moins dangereuse que la cigarette classique."

En mai 2013, dans un rapport remis à la ministre de la Santé, sur les effets de l'e-cigarette, le Pr Dautzenberg soulevait déjà la nécessité d'une réglementation de l'utilisation de la cigarette électronique mais pas d'une interdiction. L'idée étant d'encourager les études et les contrôles pour mieux connaître ces produits de plus en plus consommés et leurs effets sur la santé.

La cigarette électronique peut-elle être considérée comme une aide au sevrage tabagique ?

La cigarette comporte 4.000 produits potentiellement dangereux pour la santé. Avec la cigarette électronique, on reste bien loin de ce constat. La cigarette électronique reste moins nocive.

"Dans le sevrage tabagique, on utilise des traitements validés, mais si la cigarette électronique est une aide supplémentaire pour le patient, évidemment il doit continuer mais diminuer progressivement les doses de nicotine sur plusieurs mois pour arrêter définitivement", explique le Dr Marion Adler.

Pour le Dr Anne Borgne, "la cigarette électronique permet la réduction du risque tabagique. Pour les personnes qui ne sont pas dans la possibilité d'arrêter le tabac, la cigarette électronique est une solution plus intéressante que poursuivre son tabagisme."

La cigarette électronique est-elle addictive ? Comment se sevrer de la cigarette électronique ?

La cigarette électronique séduit de plus en plus de fumeurs désireux de se débarrasser de leur dépendance.

Avec la cigarette électronique, le fumeur passe d'une dépendance à une autre. Mais "on passe d'une dépendance toxique à une dépendance très probablement beaucoup moins toxique", souligne le Dr Marion Adler.

En l'absence de recul et d'études scientifiques sur les produits, l'utilisateur de la e-cigarette doit envisager un usage ponctuel dans le temps avec une diminution progressive des doses de nicotine jusqu'à l'arrêt total.


En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus