L'escroquerie à 1 million d'euros d'une infirmière libérale

Actes fictifs, ordonnances falsifiées... Une infirmière libérale, installée à Beuvrages dans le Nord, a reconnu avoir escroqué la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) pendant de longues années.

Rédigé le

L'escroquerie à 1 million d'euros d'une infirmière libérale
L'escroquerie à 1 million d'euros d'une infirmière libérale

L'infirmière libérale de 46 ans et son compagnon menaient grand train. Bijoux, appartements, véhicules et vêtements de luxe... Le couple flambait l'argent récolté lors des fraudes à la CPAM du Hainaut. L'infirmière avait pris l'habitude de faire des fausses cotations et des doubles cotations pour les soins qu'elle effectuait, ce qui pouvait porter ses temps de visites à 37 heures par jour.

Prescription pour les fraudes plus anciennes

Des escroqueries qui s'élèveraient à un million d'euros rien que pour ces trois dernières années. Les abus de la soignante de Beuvrages existaient peut-être depuis plus longtemps, mais en raison de la prescription, l'information judicaire ne peut remonter que jusqu'en 2009. Date à laquelle la CPAM du Hainaut avait déposé plainte auprès du procureur de la République de Valenciennes.

Interpelée lundi 8 octobre 2012, avec son compagnon, l'infirmière - inconnue des services de police - a reconnu les faits lors de sa garde à vue. Elle devrait être mise en examen pour escroquerie et blanchiment. Le parquet de Valenciennes va demander son placement sous mandat de dépôt.

Sponsorisé par Ligatus