Il y a 60 ans, l'ADN livrait ses secrets

Le 25 avril 1953, Francis Crick et James Watson décrivaient pour la première fois la structure de l'ADN, l'acide désoxyribonucléique. Une découverte qui allait révolutionner le monde de la biologie et de la génétique.

Rédigé le

Il y a 60 ans, l'ADN livrait ses secrets

L'ADN, cette carte d'identité individuelle, est photographiée pour la première fois en 1953. La biologiste britannique Roselind Franklin, réussit à prendre des clichés de cette molécule fondamentale qui révèlent deux brins reliés par des échelons.

L'ADN : une structure en double hélice

Une structure en double hélice

A l'époque, on sait déjà que l'ADN, l'acide désoxyribonucléique, est une molécule qui renferme le patrimoine génétique de toute forme de vie. Mais il faudra attendre le 25 avril 1953 pour que cette structure en double hélice soit décryptée par deux jeunes chercheurs américain et anglais, James Watson et Francis Crick.

Grâce à cette découverte, qui leur vaut en 1962 le prix Nobel de physique et médecine, on comprend comment sont transmises les spécificités des deux parents à un enfant. Notre ADN serait donc une combinaison des ADN de nos parents. Le mystère de l'hérédité est dévoilé.

Le secret de la vie

Cette découverte ouvre alors la voie aux recherches génétiques et aux découvertes thérapeutiques. L'ADN est un matériel biologique à étudier pour comprendre le corps, identifier et soigner ses maladies.

Mais il pose aussi des questions éthiques et sociétales. Il permet d'identifier biologiquement les humains avec toutes les dérives possibles. Il ouvre aussi la voie à la tentation dangereuse d'agir sur ce fameux hasard qu'est la procréation.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :