Greffe de foie : le don vivant ?

Le don vivant résoudrait la pénurie d'organes, n'est-ce pas ? Parlez-en, ce n'est pas insurmontable : je l'ai vécu, et c'est formidable !

Rédigé le , mis à jour le

Greffe de foie : le don vivant ?

Les réponses avec le Pr. Didier Samuel, chef du pôle maladies du foie à l'hôpital Paul Brousse (Villejuif) :

"On peut faire un don vivant d'un lobe de son foie. Mais c'est très peu développé en Europe et aux Etats-Unis. Mais c'est possible, ça se fait. On peut tout à fait donner soit la partie droite, soit la partie gauche du foie. C'est de cette façon que sont greffés les patients en Asie et notamment au Japon, en Corée du Sud, à Hong-Kong. 95 % des greffes se font à partir de dons vivants.

"Le don vivant de rein est réalisé en France mais n'est pas si développé. Il y a beaucoup moins de don vivant en France que dans les pays scandinaves. Il y a une différence culturelle et d'autre part, sur le plan technique, c'est beaucoup plus difficile qu'une greffe de rein don vivant. C'est pourquoi les équipes hésitent un peu et ont un peu de mal à se lancer."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Quand peut-on dire qu'une greffe du foie est réussie ?
    Mon père a un nouveau foie, et il a ressenti des douleurs deux mois après l'intervention. Pourquoi ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Le rejet du foie est-il plus fréquent que pour les autres greffes ?
    J'ai été greffée du foie et j'aimerais connaître la durée de vie d'un foie greffé. A-t-on le recul pour le savoir ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Y a-t-il des critères spécifiques concernant la greffe hépatique chez les personnes alcoolodépendantes ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Doit-on supprimer certains aliments après une greffe, ou peut-on reprendre une alimentation normale ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Didier Samuel, chef du pôle maladies du foie à l'hôpital Paul Brousse (Villejuif)


Sponsorisé par Ligatus