En attente de greffe : le don du vivant peut-il être une solution ?

J'ai donné le lobe droit de mon foie à mon mari. S'il avait fallu attendre, il ne serait plus là ! Le don de son vivant est la solution.

Rédigé le , mis à jour le

En attente de greffe : le don du vivant peut-il être une solution ?

Les réponses avec le Pr. Christophe Legendre, néphrologue à l'hôpital Necker (Paris) :

"Pour le rein, le don du vivant est une solution car c'est une chirurgie très peu dangereuse pour le donneur. On sait ce qu'il se passe à long terme et cela est tout à fait rassurant. On peut vivre normalement avec un rein et le don du vivant donne des résultats excellents car les reins sont sélectionnés. En particulier pour des gens jeunes, le don du vivant reste la meilleure solution.

"À l'heure actuelle, en France, en 2012 le don du vivant pour le rein concernait 12 % des dons. Il faudrait monter ce taux à 30 ou 40 %. Les dons du vivant concernent le foie et les reins. Il y a aussi eu exceptionnellement quelques greffes pulmonaires."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :