Droits des patients : refuser une élève infirmière ?

Est-il possible de refuser que les soins du malade soient effectués par une élève infirmière ?

Rédigé le

Droits des patients : refuser une élève infirmière ?

Réponses du Pr. Emmanuel Hirsch, directeur de l'espace Ethique de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris :

"Il faut avoir l'autorisation de la personne. Quelques fois à l'insu de la personne que l'on anesthésie, on fait des actes intrusifs. Maintenant c'est totalement interdit. La loi est un cadre. Mais il faut voir si en pratique, la loi est appliquée.

"Aujourd'hui certains étudiants s'insurgent contre l'instrumentalisation de la personne malade. La personne malade est reconnue au-delà de sa maladie, comme une citoyenne qui a des droits. Elle doit le savoir. Mais il est difficile quand on est dans un lit d'hôpital, dépendant de la bonne volonté d'un professionnel, de refuser quelque chose quand on pense que les conséquences seront une maltraitance, une insuffisance dans les soins... Il est important d'avoir d'autres regards que le regard hospitalier. La fonction de médiateur de la République est une ouverture vers des droits effectifs."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Lors de mon hospitalisation on m'a refusé l'accès à mon dossier médical. Pourquoi ?
    Est-il normal qu'un hôpital vous demande de payer pour pouvoir récupérer un dossier médical ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • A-t-on les mêmes droits dans une clinique et dans un hôpital en cas d'erreur médicale ? Et qu'en est-il de l'accès à son propre dossier ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Le médecin a-t-il l'obligation de tout dire à son malade ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • À qui peut-on adresser une réclamation lorsque le personnel hospitalier, en plus d'être désagréable, ne respecte pas nos droits ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Le patient a-t-il le droit de refuser les recommandations de son médecin (analyses de sang, radios...) et de ne pas suivre certaines prescriptions ?
    Un médecin a-t-il le droit de refuser de s'occuper d'un patient ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Réponses du Pr. Emmanuel Hirsch, directeur de l'espace Ethique de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, d'Alain-Michel Ceretti, fondateur et président de l'association Le Lien et conseiller santé auprès du médiateur de la République, et de Christian Saout, Christian Saout, président du Collectif interassociatif sur la santé