Crise cardiaque : messieurs, sauter le petit-déjeuner peut vous être fatal !

Les hommes qui ne prennent pas leur petit-déjeuner sont davantage exposés à des risques cardiaques. C'est la conclusion d'une étude menée par des chercheurs de la Harvard School of Public Health.

Rédigé le

Crise cardiaque : messieurs, sauter le petit-déjeuner peut vous être fatal !
Crise cardiaque : messieurs, sauter le petit-déjeuner peut vous être fatal !

Sucré ou salé, les hommes devront se conformer à prendre leur petit-déjeuner. Une étude américaine menée par les chercheurs de la Harvard School of Public Health a démontré que les hommes qui se passaient de petit-déjeuner avaient un risque accru de 27% de subir une crise cardiaque par rapport aux autres.

Les travaux ont été menés entre 1992 et 2008 auprès de 26.902 hommes âgés de 45 à 82 ans. Un questionnaire leur a été adressé concernant leurs antécédents médicaux, leur style de vie et leur comportement alimentaire. Par ailleurs, il ressort de l'étude que le risque de souffrir d'une insuffisance coronarienne s'élève à 55% pour les hommes qui mangent copieusement le soir.

Un comportement alimentaire à risque qui inquiète la nutritionniste Béatrice de Reynal, car selon elle, "les Français mangent en grande quantité le soir ce qui peut nuire à la qualité de sommeil et entraîner une perte d'appétit matinale". La nutritionniste préconise alors de dîner léger, ce qui permet de faire un petit-déjeuner copieux et de répartir les apports caloriques nécessaires dans une journée.

Jeune et sédentaire : un profil type

Jeune, fumeur, actif, célibataire, pratiquant peu d'activités sportives et buveur d'alcool, c'est, selon les spécialistes, le profil type des hommes délaissant le petit-déjeuner. Les nutritionnistes Brigitte Danchin et Béatrice de Reynal s'accordent à dire que sauter le petit-déjeuner reflète une hygiène de vie moyenne et négligée. Une habitude qui n'est pas sans risque. "Car ces personnes ont tendance à consommer des aliments riches en sucre le reste de la journée", explique le Dr Brigitte Danchin. Ce qui peut entraîner "de l'obésité, de l'hypertension, un fort taux de cholestérol et de diabète", explique Leah Cahill, de la Harvard School of Public Health, principale auteure de l'étude.

Cependant, la nutritionniste Brigitte Danchin réfute le lien direct entre maladie coronarienne et le fait de ne pas prendre de petit-déjeuner. Un avis partagé par le Dr Nicolas Danchin, cardiologue du Centre Georges Pompidou à Paris : "C'est une théorie possible. Il n'y a pas de cause à effet. Les chercheurs ont établi une corrélation dont les résultats restent préliminaires", conclut-il.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :