Comment faire son deuil après une fausse couche ?

J'ai fait trois fausses couches. Cela a été très difficile sur le plan psychologique. Je n'arrive toujours pas à faire mon deuil.

Rédigé le , mis à jour le

Comment faire son deuil après une fausse couche ?

Les réponses avec Chantal Haussaire-Niquet, psychologue :

"Le deuil est très important. On parle d'événement psychique et le deuil est essentiellement un événement psychique, encore faut-il qu'il soit possible de le faire. Pour qu'il soit possible de faire le deuil, il faut qu'il y ait un objet du deuil. Cela paraît évident mais ça ne l'était pas encore jusqu'à des années très récentes.

"Habituellement jusqu'en 2009, puisque les décrets ont changé en 2009, un bébé qui mourrait très précocement était nommé "produit innommé, rien déchet humain". Il est assez difficile de faire son deuil de rien parce qu'il y a un événement. Cet événement a une histoire dans la famille. Pour les parents, il y a un bébé. C'est un bébé qui certes n'est pas encore présent mais il doit être nommé, il doit être placé dans la fratrie. Et c'est à ce prix que l'on peut effectivement entamer un processus de deuil."

En savoir plus

Dossiers :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus