Comment annoncer un handicap à son employeur ?

J'ai une maladie de la rétine et je vais devenir malvoyante. Comment annoncer cela à mon employeur ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment annoncer un handicap à son employeur ?

Les réponses avec Eric Blanchet, directeur général de l'ADAPT :

"L'ADAPT a un réseau de bénévoles qui aident les personnes à la recherche d'un emploi et qui sont en situation de handicap. On conseille aux personnes de parler du handicap dès le départ. Il faut en parler comme un élément constitutif de la personne pour que l'on parle de la compétence et de la réponse à l'offre d'emploi. Il faut tout de suite désamorcer la situation et démontrer que le handicap n'est pas incompatible avec l'emploi proposé. Les personnes doivent être détendues pour parler de ce sujet qui n'est pas toujours simple et pour essayer de trouver de petits trucs pour que l'entreprise ne coupe pas les ponts tout de suite.

"Quand on est déjà présent dans l'entreprise, il existe ce que l'on appelle le maintien dans l'emploi. Il faut travailler avec les médecins du travail quand on est dans une situation qui est en train de se dégrader. Et en fonction de la politique ressource humaine menée dans l'entreprise, il faut voir ce qui est proposé. Certaines entreprises anticipent ce genre de situations qui se développent de plus en plus avec le vieillissement. Mais d'autres entreprises n'ont pas de réponse. La personne se replie alors sur elle-même parce qu'elle a peur d'être licenciée. Il convient de prendre conseils auprès d'associations pour essayer de trouver la meilleure réponse."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • J'ai été employé, par une collectivité, dans des locaux où je n'avais pas accès aux WC. Quels recours ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi Cap emploi ne me convoque qu'une fois par an pour mon suivi de recherche d'emploi ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi les employeurs ne veulent-ils pas embaucher des travailleurs handicapés et préfèrent-ils payer les taxes ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec Eric Blanchet, directeur général de l'ADAPT