Cancers : huit chiffres à connaître

À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer le 4 février, l'Institut National du Cancer (INCa) publie les chiffres clés de cette maladie en France. Le nombre de personnes atteintes par le cancer se stabilise progressivement depuis 2005. Le Pr Agnès Buzyn, présidente de l'INCa, était l'invitée du Magazine de la santé ce mercredi.

Rédigé le , mis à jour le

Entretien avec le Pr Agnès Buzyn, présidente de l'INCa

355.000 nouveaux cas par an

Dont 200.000 hommes et 155.000 femmes. Les cancers les plus fréquents étant ceux de la prostate et du sein, suivis des cancers du poumon et du côlon.

148.000 décès chaque année

Chez l'homme, le cancer est la première cause de mortalité, avec 85.000 décès par an (+11% en 32 ans), le plus meurtrier étant le cancer du poumon. 65.000 femmes décèdent d'un cancer chaque année (+20% en 32 ans). Le cancer du sein est celui qui fait le plus de ravages chez les femmes, suivi du cancer du poumon.

67 ans

C'est l'âge moyen des hommes pris en charge pour un cancer. Cet âge est de 64 ans pour les femmes.

44.000 décès liés au tabac

Le tabagisme est la première cause évitable de mort par cancer, provoquant des cancers du poumon, de la gorge, de la vessie ou du sein.

1 femme sur 10 sera confrontée à un cancer du sein au cours de sa vie

Le cancer du sein tue près de 12.000 femmes par an. L'âge médian du diagnostic est de 63 ans et 48.000 femmes découvrent qu'elles sont atteintes de cette maladie chaque année.

93%

C'est le nombre d'hommes atteints de cancer des testicules qui survivent au bout de 10 ans. Ce chiffre est de 92% pour les personnes atteintes de cancer de la thyroïde, mais que de 6% pour les personnes touchées par un cancer du foie.

5,133 milliards d'euros

C'est le coût de la prise en charge annuelle pour le cancer en France.

9%

… des personnes atteintes de cancers disent avoir été victimes de rejet ou de discrimination à cause de leur maladie.

Sur les trente dernières années, l'incidence et la mortalité de certains cancers ont diminué, alors que d'autres étaient en constante augmentation. Les cancers de l'estomac, du col de l'utérus ou encore du l'oesophage disparaissent progressivement et tuent moins. A l'inverse, les cancers du poumon chez la femme ou le mélanome de la peau touchent de plus en plus de Français.

 

Source : Les cancers en France en 2014 - L'essentiel des faits et des chiffres. Institut National du Cancer (Inca), 3 février 2014

 

En savoir plus :