Cancer du pancréas : non pas une, mais plusieurs maladies

Le redoutable et meurtrier cancer du pancréas vient de dévoiler un de ses mystères et entrouvre la porte de traitements mieux adaptés à chaque patient. C'est ce qu'ont dévoilé des chercheurs australiens dans la prestigieuse revue scientifique Nature, le 25 octobre 2012. En séquençant le génome de plus de cent tumeurs malignes du pancréas, les scientifiques ont découvert des milliers de mutations à l'origine de la maladie. Ainsi, les tumeurs toutes très différentes ont révélé qu'il n'existe pas une, mais plusieurs maladies nécessitant, pour chacune d'entre elles, un traitement spécifique.

Rédigé le

Cancer du pancréas : non pas une, mais plusieurs maladies
Cancer du pancréas : non pas une, mais plusieurs maladies

Malgré les progrès permanents de la médecine, le cancer du pancréas garde depuis près de 50 ans un pronostic très sombre. Redoutable, car tardivement symptomatique, lorsque le cancer est déjà à un stade avancé, et répondant mal à la chimiothérapie, il est à l'origine de 2 500 décès par an en France, le plus souvent quelques mois seulement après le diagnostic.

Une centaine de chercheurs australiens, menés le Pr. Sean Grimmond et le Pr. Andrew Biankin, affirment avoir percé le mystère entourant la faible efficacité des traitements. Lequel ? La diversité génétique des cancers qui nécessiterait un traitement personnalisé à chaque patient.

C'est en comparant le génome de 142 tumeurs malignes à celui du tissu pancréatique sain que les scientifiques ont découvert plus de 2 000 mutations génétiques différentes, parmi lesquelles, certes, une mutation sur le gène KRAS présente dans près de 90% des tumeurs, mais aussi des milliers d'autres retrouvées dans 1 à 2% des cas.

Pour le Pr. Sean Grimmond, de l'Institut de biosciences moléculaires à l'Université de Queensland, cette découverte ouvre la voie vers des traitements mieux adaptés à chaque patient. "Les variations génétiques du "soi-disant" cancer du pancréas démontrent qu'il ne représente pas une, mais plusieurs maladies et suggèrent que des personnes ayant apparemment le même cancer ont peut-être besoin de recevoir des traitements différents."

Un avis partagé par le Pr. Andrew Biankin, du Centre de cancérologie de Kinghorn à Sydney, pour qui un traitement adapté à la génétique des tumeurs constitue la médecine de demain.

Loin d'être secondaire, la découverte pourrait s'avérer décisive. En effet, les cancers du pancréas, souvent très agressifs, ne laissent le temps qu'à une unique ligne de chimiothérapie. Le délicat - mais décisif - choix pourrait ainsi, à l'avenir, reposer sur le génome de la tumeur.

Des études pour comparer l'efficacité des traitement sur chaque type de tumeur du pancréas sont d'ores et déjà prévues par l'équipe australienne.

Source : "Pancreatic cancer genomes reveal aberrations in axon guidance pathway genes", Nature, 25 octobre 2012

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :


Sponsorisé par Ligatus