Accident de la route : comment évaluer la gravité d'une blessure ?

Comment évaluer la gravité d'une blessure quand on n'y connaît rien ?

Rédigé le , mis à jour le

Accident de la route : comment évaluer la gravité d'une blessure ?

Les réponses avec le Dr Pascal Cassan, médecin conseiller national de la Croix-rouge française, et le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste :

"Pour évaluer la gravité d'une blessure quand on n'y connaît rien, c'est très simple. Il faut d'abord apprendre les gestes de premiers secours car cela n'est pas inné. De ce fait lorsqu'on a appris les gestes de premiers secours, il y a un certain ordre. On regarde d'abord si la victime est consciente, si elle respire… De manière simultanée, si la victime saigne, il faut appuyer sur le "tuyau" qui fuit. Il faut appuyer sur l'endroit qui saigne jusqu'à l'arrivée des secours. Le témoin n'a pas besoin de faire autre chose.

"Si possible, il faut prendre un linge pour appuyer sur la zone qui saigne. Le fantasme d'une hémorragie sur laquelle j'appuie et qui continue à saigner n'existe pas. Tout tuyau percé va s'arrêter de saigner si on appuie dessus. En revanche cette pression est absolument fondamentale quant à la survie de la victime."

"L'autre fantasme qu'il ne faut pas faire, c'est le garrot. Il est exceptionnel de faire un garrot. Il s'agit d'un geste médical mais c'est surtout un geste exceptionnel car dans l'immense majorité des cas, appuyer sur une zone qui saigne suffit. Avec un chiffon vous pouvez mettre éventuellement un tampon relais. Vous appliquez un bout de tissu et si vous avez besoin de libérer votre main pour appeler les secours par exemple, avec une écharpe vous faites un tampon relais de façon à maintenir la compression mais cela ne s'appelle pas un garrot.

"Il ne faut pas faire de garrot, car une fois que l'on a serré, cela va couper complètement la circulation et ça va enlever un certain nombre de chance notamment de regreffer un membre si un membre est sectionné."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus