1. / Sexo
  2. / Femme

Les femmes disent non aux talons  !

De plus en plus de femmes dénoncent l'injonction faite aux femmes de devoir porter des chaussures à talons hauts dans certains milieux professionnels. 

Rédigé le

Les femmes disent non aux talons  !

Au Japon, un mouvement a émergé l’année dernière pour dire stop aux talons. Dans ce pays, le port de talons est très souvent obligatoire pour les salariées. Yumi Ishikawa, est une actrice qui a aussi travaillé dans un hôtel où elle devait porter des talons et elle a lancé le mouvement #kutoo qui rappelle bien sûr le #Metoo, c’est aussi un jeu de mots entre kutsu qui signifie "chaussure" et kutsuu qui veut dire "douleur" en japonais. 


Des milliers de Japonaises ont relayé ce hasthag sur les réseaux sociaux.

Il y a même une pétition qui a été lancée pour demander au gouvernement de légiférer contre cette obligation vestimentaire, considérée par Yumi Ishikawa comme une discrimination sexuelle. 



Le ministre japonais du travail Takumi Nemoto a répondu que les chaussures à talons étaient "professionnellement nécessaires et appropriées".  

Des femmes se sont emparées de cette lutte contre les talons hauts

En Angleterre, en 2016, une affaire a été très médiatisée, l’affaire Nicola Thorp. Cette jeune femme, réceptionniste dans un cabinet de conseil, a été licenciée car elle avait osé venir travailler avec des chaussures plates, alors que le règlement de l’entreprise exigeait le port de talons de 5 à 10 centimètres pour les femmes. 

Le licenciement était légal. La jeune femme n’en est pas restée là. Elle a lancé une pétition, elle aussi, qui a été signée par plus de 150 000 personnes.
Ça a eu un tel écho dans la société britannique, qu’il y a eu un débat au parlement sur la question des codes vestimentaires dans les entreprises. 

Les femmes disent de plus en plus non aux chaussures à talons  

Il y a un aspect symbolique. On associe en effet les chaussures à talons à la féminité, à la séduction, à un côté sexy, femme fatale. Les femmes qui dénoncent l’obligation de porter des talons dans le milieu professionnel dénoncent cette sexualisation, cette érotisation du corps des femmes pour répondre à un fantasme masculin. La chaussure à talons c’est un peu un cliché de ce qu’est la féminité pour les hommes. 

On le voit partout, des hôtesses à talons hauts pour remettre le maillot jaune au tour de France jusque dans les salons type salon de l’automobile. 
A-t-on vraiment besoin d’être perchée sur 12 centimètres de talons pour susciter l’intérêt pour une voiture ? On peut être présentable au travail sans porter des talons hauts. 

Donc refuser de porter des talons dans certains milieux professionnels, c’est vraiment s’affranchir des codes, des diktats.  

Le confort prime car rester 8 heures debout sur des talons hauts, c'est difficile. Les hommes peuvent être obligés de porter une cravate et un costume, ça peut être déplaisant mais à la fin de la journée, 8 heures sur des talons, ce n’est pas la même chose. Penser qu'il est normal que la femme souffre pour répondre à l’image qu’on attend d’elle, cela est perçu comme une discrimination.  

De réels risques pour la santé

Le fameux adage "Il faut souffrir pour être belle" est particulièrement vrai en matière de talons hauts. C’est sûr, quand on porte des talons hauts, on a l’air plus grande, plus mince, plus élancée, mais à quel prix !

Porter des talons ça peut faire souffrir et la liste est longue  : 

  • Les ampoules peuvent aller jusqu'à avoir les pieds en sang. Ici les pieds d’une serveuse canadienne après une journée de travail. 
    C’est une de ses amies qui a posté cette photo sur un réseau social. Là encore les talons faisaient partie du dress code obligatoire dans le restaurant où elle travaillait. On voit des pieds en sang et elle a même perdu un ongle d’orteil à cause du frottement.​
     

 

  • C’est quelque chose qui est assez courant le fait de perdre un ongle quand on fait de la randonnée ou de la course à pied. C’est parce que les escarpins très souvent sont serrés au bout, cela comprime les orteils et ça peut même créer des déformations osseuses, ce qu’on appelle des oignons et des hallux valgus





 

  • Il y aussi les entorses de la cheville ou du genou, par exemple en marchant sur des pavés…
  • Les risques de chutes, en courant pour avoir son bus .
  • Porter des talons hauts, ça peut aussi faire mal au dos, surtout si on reste debout des heures comme les hôtesses d’accueil. C’est à cause de la cambrure de la chaussure qui déplace le centre de gravité et qui met le poids du corps sur l’avant du pied. 

Quels autres risques ? 

  • Risque d’arthrose.
  • Problèmes d’articulation.
  • Problème de retour veineux, le port quotidien de talons hauts raccourcit le muscle, le tendon se rétracte.  

Les stars ne sont pas à l’abri de ces douleurs des talons hauts

Au festival de Cannes, sur la Croisette, le tapis rouge, du strass, des paillettes, du glamour et évidemment des talons hauts ! Là aussi les belles se rebellent . En 2016, l’actrice Julia Roberts avait monté les marches pieds-nus .
 


En 2018, c’est l’actrice Kristen Stewart qui a retiré ses stilettos sur le tapis rouge. 




L’année dernière, l’actrice française Romane Bohringer a elle posté sur Instagram cette photo. On voit bien ses pieds boursouflés avec en légende "Le problème à Cannes, c’est les talons ".   

Sans être des stars, on est beaucoup à prévoir une autre paire de chaussures plus confortables dans un sac quand on porte des talons ! On n'a jamais vu d’hommes avoir une paire de chaussures de rechange pour prendre le métro ou pour la fin de soirée.

Quelle est la hauteur de talons idéale  ?  

Tous les spécialistes le disent, les talons hauts ne sont pas bons pour la santé et pour la hauteur idéale, il y a débat. Certains podologues préconisent une hauteur de 1 ou 2 cms. D’autres conseillent une hauteur de 4-5 centimètres.    

Il y a aussi débat sur le 100% plat type sandales ou tongues qu’on porte l’été ou les ballerines. Certains podologues déconseillent de marcher complètement à plat.  

Outre la hauteur, il y a aussi la question de la forme du talon. Il vaut mieux privilégier un talon carré pour avoir une meilleure stabilité et donc moins de risques de chutes et d’entorses. L’idéal c’est de porter des chaussures dans lesquelles on se sent bien et d’alterner les modèles. 

Choisir entre le confort et l’esthétique  ! 

Bonne nouvelle pour les femmes : aujourd’hui la mode n’est plus aux très hauts talons ! Les chaussures à talons se vendent moins. Il y a un retour en force du plat. Fini la chaussure plate, ringarde et mémérisante, type chaussure orthopédique. On trouve des derbies, des sneakers, c’est le mot à la mode pour dire des baskets ou des tennis, des chelsea boots… Donc mesdames profitez-en, on peut être à l’aise et stylée!

Voir aussi sur Allodocteurs.fr