Que penser de la pilule pour booster la libido des femmes ?

Sur quoi et comment agissent les médicaments censés améliorer la libido des femmes ? Une pilule pour booster la libido féminine… à croire que les problèmes de désir ne seraient qu'une histoire de femmes…

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Pierre Costa, urologue, sexologue, et avec le Dr Ghislaine Paris, sexologue :

"C'est une molécule qui va faire beaucoup parler. Je ne sais pas si elle va être active, utile mais en tout cas elle fera beaucoup parler car elle touche quelque chose d'extrêmement tabou, la sexualité féminine. J'ai envie de saluer la sortie de cette molécule aux Etats-Unis, pas encore en France parce qu'enfin on s'intéresse à la sexualité féminine, d'une façon peut-être un tout petit peu plus scientifique et sérieuse que jusqu'à présent. Maintenant est-ce qu'elle va apporter des miracles…"

"Le point de départ de ce médicament : il est supposé être prescrit à des femmes qui ont peu de désir sans raison évidente. Normalement le médecin a interrogé sur la relation de couple, il a interrogé sur ce qui se passe à l'intérieur du couple… "

"On a beaucoup plus de plaintes féminines autour du désir mais on ne connaît pas les raisons. On peut se poser légitiment la question. Pourquoi les hommes n'auraient pas de problème de désir eux aussi, pourquoi cette pilule serait spécifiquement pour les femmes et pas pour les hommes aussi…"

"Il est intéressant d'avoir enfin un médicament pour les femmes. Normalement cette pilule n'est pas à prescrire s'il y a un problème de couple. Si une femme n'est pas amoureuse, si elle n'est pas bien… il est normal qu'elle n'ait pas envie. Personne ne va imaginer le contraire. En revanche, nous rencontrons parfois en clinique des femmes qui se plaignent. Elles disent que leur compagnon a envie alors qu'elles n'ont pas envie… Elles sont bien avec leur compagnon, ils sont bien ensemble et elles n'ont pas envie de partir…"

"Mais même dans ce cas de figure, la situation est complexe. Il y a une multifactorialité. Peut-être que cette femme n'a pas envie car elle ne va pas bien dans son travail, peut-être qu'elle est un peu dépressive, peut-être qu'elle a un souci médical… Il faut que ces problèmes soient pris dans une démarche diagnostique, il faut prendre le temps de comprendre ce qui se joue et tous les paramètres qui se jouent. Et peut-être dans certains cas, on va pouvoir utiliser cet outil en disant qu'en augmentant l'appétit, on va peut-être aider la patiente à accéder au désir. Mais cela ne peut pas être miraculeux, ni arranger un problème de couple."