1. / Se soigner
  2. / Urgences

Immeuble en feu : comment réagir en cas d'incendie ?

Un gigantesque incendie qui a ravagé dans la nuit du 13 au 14 juin un immeuble HLM à Londres a fait "plusieurs morts" et au moins 30 blessés, selon les autorités. Un nombre indéterminé de personnes pourrait toujours se trouver à l'intérieur.

Rédigé le

Immeuble en feu : comment réagir en cas d'incendie ?
Immeuble en feu : comment réagir en cas d'incendie ?

Londres : un incendie ravage un HLM

Durant la nuit du 13 au 14 juin, au moins 30 personnes ont été blessées dans l'incendie d'un HLM de 120 appartements déployés sur 27 étages, à Londres.

La tour datant de 1974 était presque complètement calcinée après avoir été ravagée par le feu pendant une bonne partie de la nuit, a constaté l'AFP.

Deux cents pompiers et 40 camions à incendie continuaient à lutter contre le sinistre dont l'origine restait indéterminée. Des documents en ligne datant d'un an environ montrent qu'un collectif de résidents s'était plaint à plusieurs reprises de l'état de l'immeuble et des risques d'incendie potentiels.

Selon un journaliste de l'AFP sur place, la police a évacué une partie des immeubles et maisons voisins, menacés par la chute de débris lourds, alors que certains craignaient un effondrement de la tour.

"Les pompiers équipés d'appareils respiratoires travaillent extrêmement dur dans des conditions très difficiles pour maîtriser cet incendie", a souligné le commandant Dan Daly, de la Brigade du feu de Londres.

Un collectif de résidents s'était plaint à plusieurs reprises des risques d'incendie potentiels dans l'immeuble, de nombreux détritus s'étant accumulés lors des travaux successifs.

"Ce dossier est particulièrement critique car il n'y a qu'une seule entrée et sortie à la Grenfell Tower durant les travaux de rénovation", précisait ainsi le blog d'un Groupe d'action de Grenfell. "Le risque qu'éclate un incendie dans les parties communes du hall d'entrée est à peine imaginable, car alors les habitants seraient pris au piège dans le bâtiment, sans aucune possibilité de s'échapper", poursuivait ce blog.

Les bons réflexes

Quand un feu se déclare, les habitants ont très peu de temps pour réagir. Et certains gestes simples peuvent sauver des vies. (sujet de S. Dali, 2008)

Le nombre d'incendie a doublé en France entre le début des années 1990 et la fin des années 2000. En 2008, on estimati qu'un incendie se déclarait toutes les 2 minutes, et dans près de 90 % des cas il s'agit de feu d'habitation.

De tous les accidents domestiques, l'incendie est le plus lourd de conséquences. Chaque année, on recense près de 10.000 victimes et 800 décès.

 

Les conseils d'un médecin

Invité de l'émission Allodocteurs en février 2017, le colonel Jean-Pierre Tourtier, médecin-chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, détaillait lui aussi la conduite à tenir en cas d'incendie dans un immeuble.

"Quand un incendie survient, pour se protéger des émanations de fumée", indiquait-il, "il faut se cloîtrer chez soi. Le mauvais réflexe, c'est d'ouvrir la fenêtre et de se jeter par la fenêtre surtout quand on habite dans des étages élevés. Malheureusement, régulièrement, sur Paris ou les départements autour, on est confronté à ce type de phénomène".

"Les gens sont affolés, ils sautent par la fenêtre", déplore le médecin. "Alors que si on attend dans son appartement cloîtré en mettant des linges humides en bas des portes pour éviter les fumées d'entrer, on aurait le temps d'attendre l'intervention des pompiers. Il faut donc faire confiance aux services de secours, se manifester aux fenêtres pour qu'ils comprennent votre présence, faire du bruit. Mais il faut rester cloîtré dans son appartement et chercher à minimiser l'entrée des fumées à l'intérieur de l'appartement."

Sponsorisé par Ligatus