1. / Se soigner
  2. / Politique santé
  3. / Désert médical

Des déserts médicaux aux portes de Paris

Onze communes du département des Hauts-de-Seine sont désormais classées en zones prioritaires pour les aides à l'installation de médecins.

Rédigé le

Des déserts médicaux aux portes de Paris

Qui dit désert médical ne dit pas forcément zone rurale ou région reculée. La pénurie de généralistes touche aussi des villes et des départements favorisés de région parisienne. C'est le cas des Hauts-de-Seine, le département le plus riche de France après Paris. L'Agence régionale de santé (ARS) vient de dévoiler une carte des zones d'interventions prioritaires pour favoriser l'installation des jeunes médecins et onze communes des Hauts-de-Seine sont concernées, dont Clamart.

Dominique Prat, 65 ans, était médecin généraliste dans cette ville. Il vient de prendre sa retraite et malheureusement pour ses quelque 2.000 patients, il  n'a pas trouvé de repreneur et a dû fermer son cabinet en dépit de nombreux appels à candidatures. Ce qui freine l'installation des jeunes médecins dans cette commune, ce sont essentiellement les prix des loyers.

Dans les villes des Hauts-de-Seine les plus touchées par la pénurie de généralistes, les jeunes médecins vont ainsi prochainement bénéficier d'une aide à l'installation pouvant aller jusqu'à 50.000 euros. De quoi, peut-être, raviver certaines vocations.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus