1. / Se soigner
  2. / Hôpital

Un vrai-faux hôpital pour s'entraîner à soigner

À Amiens, SimUSanté est un lieu unique en son genre. Cet espace de simulation de 4.000 mètres carrés reproduit de façon réaliste toutes les salles d'un hôpital afin d'améliorer la formation des médecins.

Rédigé le , mis à jour le

Un vrai-faux hôpital pour s'entraîner à soigner

Et si l'apprentissage des futurs médecins passaient désormais par la simulation ? Bloc opératoire, salle de naissance ou encore imagerie, il existe en France un centre unique en son genre : le SimUSanté. Basé à Amiens, il reproduit de façon réaliste toutes les salles d'un hôpital. L'objectif du SimUSanté est de permettre l'apprentissage des futurs soignants et le perfectionnement des médecins en étant au plus proche du réel.

Dans ce centre, toutes les prises en charge d'un hôpital peuvent être simulées. Pour les étudiants, ces simulations sont des outils d'apprentissage : savoir réagir aux imprévus mais aussi analyser chaque geste pour gagner en efficacité.

"La simulation leur amène une sécurité puisque c'est un contexte authentique. L'idée pour eux, c'est d'analyser et comprendre ce qu'ils font mais aussi de créer des schémas de pensée. Si bien que si demain ils rencontrent une même situation, ils vont se souvenir qu'ils ont participé à une simulation et la prise en charge sera facilitée", explique Eric Dessenne, formateur.

Sous l'œil des caméras, tous les gestes et comportements sont scrutés et aucune erreur n'échappe aux formateurs. Pour les professionnels, les simulations sont un outil de perfectionnement pour leur pratique quotidienne. C'est aussi l'occasion de rappeler les erreurs qui peuvent parfois se révéler fatales pour les patients.

Scanner, bloc, maison de retraite… chaque lieu, appareil et objet sont réels pour être au plus proche du quotidien des participants. La Haute autorité de santé souhaite développer ce type d'expérience. Aujourd'hui en France, il existe une trentaine de centres de simulation.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus